Envies de bouffe – snob jusque dans l'assiette

4 Juin 2018


par Aude
 
Nos Envies de Bouffe sont de retour ! 
Ces derniers mois j’en ai eu des envies de bouffe : bouffe italienne  (d’ailleurs si vous avez envie de vous faire plaisir, on vient de découvrir – 6 ans après tout le monde – Gia Trattoria et on a adoré … allez lire notre article mais attention ça donne faim), de la bouffe française simple mais réconfortante  et de la viande rouge bien bien saignante. Mais il y a un petit plaisir gourmand que je n’avais pas encore confessé : j’adore m’offrir des petits plaisirs de luxe. 
 
Vous n’avez jamais envie de foie gras vous ? Moi je tuerais pour ça ! 
 
Au menu du jour ?
  • Du jambon ibérique, mais attention pas un qui sort du supermarché non non tout simplement LE meilleur ibérique et ce n’est pas moi qui le dit (sinon c’est trop facile)
  • Du caviar (bah oui, parfois je tuerais pour du caviar)
  • Du foie gras 
 
Alors oui ce ne sont pas vraiment des plaisirs simples mais vous me connaissez, je ne suis pas du genre à déconner avec la bouffe. Certains se font plaisir sur les fringues, d’autres sur les voyages et bah moi ma petite touche de luxe je m’en fous qu’elle se voit tant qu’elle est bien au chaud dans mon estomac. 


UN JAMBON IBERIQUE QUI DECHIRE

Envies de bouffe –  snob jusque dans l'assiette
Encore une fois, oubliez le jambon ibérique du supermarché. D’ailleurs ce n’est même pas du jambon ibérique. Allez hop, reposez-moi ça. Je vais vous faire goûter le jambon des chefs, celui que 90% des deux et trois étoiles Michelin servent : Joselito
 
Parce que moi le jambon ibérique j’en suis dingue mais alors une chose que je déteste vraiment c’est quand il est gras, limite poisseux. Oui pour un jambon gras (c’est quand même tout l’intérêt) mais qui a de la mâche aussi, de la viande. Et clairement côté goût, le fait de nourrir les cochons à l’herbe et aux glands c’est autre chose que les cochons gavés d’hormones. 
 
Hop là, bas les pattes ! Cette assiette de jambon elle est à moi ! Vous en voulez une tranche ? Hum ok mais vraiment je suis sympa parce que sur le Joselito d’habitude je ne suis pas très partageuse ! 
 
Vous voulez-vous en procurez ? Il est dispo en ligne sur FeedMeGuru


UN CAVIAR FIN (TRES FIN, QUI SE MANGE SANS FAIM) 

Envies de bouffe –  snob jusque dans l'assiette
(Point bonus pour ceux et celles qui ont la référence) 
 
Bah oui du caviar. Attendez, si on n’a même plus le droit d’être snob de temps en temps ! Moi mon snobisme je le mets dans la bouffe. C’est pas méchant, ça ne fait de mal à personne et ça me fait du bien … alors quoi ? Donc oui j’avoue, de temps en temps j’aime me faire une cuillerée (une boîte ahem) de caviar. 
 
On l’achète où son caviar à Hong Kong ? Pour moi, chez The Royal Caviar Club. Une fois encore dispo en ligne sur FeedMeGuru.
Un caviar de grade A, sourcé dans le monde entier en fonction des saisons mais avec toujours la garantie que les esturgeons ont été élevés dans des lacs ou des rivières donc quasi à la sauvage. Bah oui clairement ça change le goût. 
 
Et le caviar, on le mange comment ?
Certains diront que la seule façon de déguster du caviar c’est au naturel. C’est vrai que ça déchire mais ce n’est pas la seule façon. 
 
Au naturel :
  1. On sert le caviar frais, donc à stocker au frigo entre -2°C et 2°C
  2. On apprécie la beauté de l’ingrédient avant de gober tout ça. La couleur du caviar varie et peut aller du noir au marron clair voir même au doré mais cela ne joue en rien sur la qualité. En revanche la texture est un indicateur de qualité ça oui. Un bon caviar c’est un caviar ferme dont les œufs ne sont pas écrasés.
  3. On met une noisette (ou une cuillerée, selon la quantité dont on dispose) de caviar sur sa main entre l’index et le pouce, la chaleur de la peau va permettre aux saveurs de mieux se développer
  4. Une fois dans la bouche, on fait rouler les œufs sur le palais avec sa langue 
 
Mais moi mon caviar je l’aime aussi d’autres façons :
  • Une cuillerée sur un œuf à la coque – de la bombe
  • Une cuillerée sur un écrasé de pommes de terre tout simple avec juste un peu de ciboulette – mélange chaud froid au top
  • En fine couche sur le dessus d’un tartare de saumon, façon Robuchon, pour un plat super iodé 



FOIE GRAS
 
 

Envies de bouffe –  snob jusque dans l'assiette
Et oui, mon côté bien français que je ne peux cacher. Mais une fois encore, on ne me la fait pas. La mousse de foie, le pâté de foie … je n’en veux pas. Pas question que ça arrive dans mon frigo. Non mais ! Je préfère encore ne pas manger de foie gras plutôt que d’en manger du pas bon. Et oui, j’avais prévenu, je suis snob. 
 
A Hong Kong mon foie gras je l’aime venant de chez Plantin Kaviari   ou Maison Argaud.
 


Vous aussi vous avez des envies de bouffe incontrôlables ? N’hésitez pas à les partager avec nous sur contact@hongkongmadame.com , si on peut aider … 



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter