Le 208 Duecento Otto célèbre ses 10 ans avec un grand coup de frais au bon parfum de Dolce Vita

14 Janvier 2021


Le 208 Duecento Otto célèbre ses 10 ans avec un grand coup de frais au bon parfum de Dolce Vita
par Aude Camus
 
« Not just a pizza place » c’est avec ces mots que Gianmarco Sai, le nouveau General Manager du 208, m’a présentée le nouveau menu.
 
Premier restaurant du groupe JIA Group, aujourd’hui l’un des groupes les plus populaires de Hong Kong avec des adresses comme l’étoilé Louise - PAR ICI POUR REDÉCOUVRIR NOTRE ARTICLE COMPLET SUR LE RESTAURANT -, le très cool restaurant Thai Chachawan  - PAR ICI POUR REDÉCOUVRIR NOTRE AVIS SUR LE NOUVEAU LOOK ET LE NOUVEAU MENU DU RESTAURANT - ou encore le bar à tapas gastro 22 Ships - PAR ICI POUR NOTRE AVIS SUR LE NOUVEAU MENU -, ouvert en 2011, le 208 a longtemps été associé au pizzas Napolitaines qu’il est le premier à avoir introduit à Hong Kong. Oui mais voilà, le 208 n’est pas une pizzeria et il serait très cliché de réduire sa carte aux seules pizzas. Pour ses 10 ans, le restaurant s’offre donc un grand coup de frais et notamment un nouveau menu qui met l’accent sur les produits du terroir Italien.
 
Mais avant toute chose, vous commencez à me connaître, je boirais bien un verre et cela tombe bien car le 208 a profité de son coup de neuf pour dédier intégralement son rez-de-chaussée au bar en lançant le concept The House of Aperitivo. Au programme de cet espace, antre de Matteo Stefani, une incroyable sélection de vermouth, ce vin aromatisé aux herbes et aux épices que l’on retrouve dans la composition de cocktails comme le Negroni ou le Manhattan, mais aussi une belle sélection de vins et aussi de l’Apérol pour ceux qui, comme moi, ne savent pas dire non à un Spritz. Et si rien ne vous tente, laissez vous guider par Matteo. J’ai visité le 208 un jour de grand froid (pour Hong Kong) et je n’avais envie que d’une chose, une boisson bien chaude. Mission accomplie grâce à un délicieux vin chaud à base de vin blanc. Surprenant. J’ai bien fait de me laisser guider. Pour grignoter vous pouvez rester au rez-de-chaussée mais si vous avez vraiment faim, je vous invite à me rejoindre au premier étage où va se dérouler la suite du repas.
 
Nouveau menu donc. Le restaurant s’est associé avec New Food Group, un importateur de produits alimentaires Italiens premium, pour mettre à l’honneur des produits du terroir mais aussi faire venir des ingrédients inédits à Hong Kong comme une mortadelle de Modène et un prosciutto de Parme tous les deux de production artisanale ou encore les poivrons friggitelli. En coupant les intermédiaires, le restaurant continue cependant d’offrir l’excellent rapport-qualité prix pour lequel il est depuis longtemps connu et apprécié, notamment des familles. Ah et que les adeptes de pizzas ne s’inquiètent pas, celles-ci n’ont bien évidemment pas été éradiquées du menu. On ne renie pas ses racines. Mais aujourd’hui, permettez-moi de zapper la pizza pour me concentrer sur les nouveaux plats du menu. On attaque avec les Italian Red Prawn (258 HKD) aussi appelé « Summer in a plate » par Gianmarco.
 
Une association fondante entre les crevettes de Mazara en Sicile et une burrata artisanale d’Andria, ce plat est frais, fondant, croquant et j’en mangerai encore et encore. Mais si vous cherchez quelque chose de plus coquin, alors je vous recommande chaudement la Carrozza (198 HKD), une mozzarella artisanale frite et garnie à la truffe et aux anchois.
Dans l’éternel duel entre pizza et pâtes, mon choix est fait depuis longtemps. Moi c’est simple, je ne peux pas dire non à un bon plat de pâtes.

Turffle Ravioli
Turffle Ravioli
De celles que j’ai testées, mes préférées sont sans hésiter les spaghetti Boston Lobster (288 HKD) avec leur bisque qui enrobe bien les pâtes. Après, je ne dirais pas non non plus à une deuxième assiette des spaghetti Small Beef Meatball (218 HKD) avec leur parfum unique et très réconfortant ou des supers coquins ravioli Black Truffle (188 HKD) fourrés au mascarpone, parmesan et truffe en arrivage hebdomadaire d’Italie. Ah et puis, comme le veut la tradition Italienne, les pâtes sont un plat à part entière à déguster entre l’entrée et le plat principal. Ce qui veut dire que 1. Nous avons encore quelques plats à tester 2. J’espère que vous avez encore faim.
 

Le 208 Duecento Otto célèbre ses 10 ans avec un grand coup de frais au bon parfum de Dolce Vita
Moi qui ne suis pas une adepte des poissons blancs, j’ai été agréablement surprise par le Black Cod (288 HKD) cuit à l’étouffée dans une cocotte scellée par une croûte de pizza et agrémenté de tomates, câpres, ail et d’une sauce aux herbes. Et un simple morceau m’a suffi pour apprécier la tendresse de la tagliata de Mayura Ribeye (368 HKD), le Mayura étant un croisement entre bœuf Wagyu et bœuf Angus, moins écœurant donc que le premier mais plus tendre que le second.
 
Voilà je cale. Sans compter que je suis un peu pressée par le temps. Je vous propose donc de vous laisser ici, mais n’hésitez pas à rester un peu plus longtemps et vous commander un 208 Tiramisu (88 HKD) et planifions nous de nous retrouver autour d’un Spritz à The House of Aperitivo bientôt.
 
 
208 Duecento Otto
208 Hollywood Road – Sheung Wan
 

 
Cet article s’appuie sur un déjeuner gratuit offert par 208 Duecento Otto mais n’a donné lieu à aucune rétribution financière et l’avis exprimé y est donc 100% celui de son auteur.
 
 




 


Nouveau commentaire :
Twitter