Entrepreneurs à Hong Kong – Gaëlle, fondatrice de Charlie Banana

22 Avril 2021


Interview traduite de l’Anglais au Français par Aude Camus
 
Aux parents qui me lisent, vous connaissez déjà très certainement la marque Charlie Banana non ? C’est simple, j’ai l’impression de voir leurs couches réutilisables absolument partout. Pas un de mes sites web chouchous pour les essentiels bébés qui ne les propose pas. Mais rien de vraiment surprenant puisque, 10 ans après sa création à Hong Kong, la marque a reçu de nombreux pris, est maintenant distribuée dans plus de 60 pays et séduit les parents du monde entier.
 
Redécouvrez notre article « Où acheter les essentiels pour votre bébé ? Nos sites web chouchous »
 
Des couches réutilisables … je sens que j’en ai déjà perdu certains. Si ce concept ne vous parle pas du tout ne vous inquiétez pas, je ne suis moi-même pas encore prête à abandonner mes bonnes vieilles couches jetables. Cela n’empêche que j’ai craqué pour leurs couches maillots de bains qui sont adorables. Et que j’admire les parents qui ont le courage de faire le geste écologique de passer aux couches réutilisables mais aussi les marques qui les accompagnent dans ce qui ne doit clairement pas être une partie de plaisir tous les jours. Avec Charlie Banana, la marque qu’elle a donc fondée en 2010 et vendue à Procter & Gamble en 2020, Gaëlle Wizenberg a largement contribué à rendre l’usage des couches réutilisables si ce n’est sexy du moins fun et facile.  Une histoire de conviction, de passion et de flair entrepreneurial.
 
 
Bonjour Gaëlle. Merci de prendre le temps de répondre à ces quelques questions dans un emploi du temps que j’imagine plus que chargé. Pourrais-tu commencer par m’en dire un peu plus sur toi ? Quel a été ton parcours de ton enfance sur un bateau dans les Caraïbes au lancement de ta marque à Hong Kong ?

Entrepreneurs à Hong Kong – Gaëlle, fondatrice de Charlie Banana
Je suis née à Paris mais j’ai effectivement grandi dans les Caraïbes sur un bateau. J’ai ensuite vécu au Canada, en France, à Hong Kong et je suis aujourd’hui installée, et ce depuis quelques mois, aux Etats-Unis.
 
C’est mon travail qui nous a amené, moi et mon ex-mari, à Hong Kong il y a plusieurs années. Je travaillais alors dans l’industrie des jouets pour enfants. Je suis immédiatement tombée amoureuse de la ville, de son énergie incroyable et des gens qui y habitent.
 
J’ai toujours été assez sensible aux questions d’écologie. Je pense que cela est dû à mon enfance. Quand je suis devenu mère, l’envie d’utiliser mon bagage professionnel et mon expérience personnelle de mère pour promouvoir un mode de vie plus respectueux de l’environnement s’est imposée à moi comme une évidence. C’est ce qui a été à l’origine de Charlie Banana.
 
 
Si on parle aujourd’hui beaucoup des couches réutilisables, ce n’était pas tellement le cas en 2010 si ? Qui t’as fait découvrir ce concept ?

Entrepreneurs à Hong Kong – Gaëlle, fondatrice de Charlie Banana
Une amie Canadienne. Si la mode des couches réutilisables est assez récente ici, c’est un mouvement qui était déjà assez présent au Canada. Mon amie m’a dit que je devrais essayer et que j’allais adorer. Trouver des couches réutilisables n’a pas été facile à l’époque. J’ai dû commander à l’étranger pour me faire livrer à Hong Kong mais j’ai effectivement été très vite convaincue.
 
 
Qu’est-ce qui t’as fait passer d’utilisatrice à designer de couches réutilisables ?
Je connaissais bien les managers de ThreeSixty (ndlr : un revendeur local de produits alimentaires naturels et bios et d’accessoires eco-friendly, une marque du groupe Dairy Farm) et, en raison de mon parcours pro et de mon intérêt personnel à promouvoir un mode de vie plus responsable, ils m’ont proposée de lancer une gamme de produits bébés. 

Entrepreneurs à Hong Kong – Gaëlle, fondatrice de Charlie Banana
Ça a été les premiers pas de Charlie Banana.
 
 
En imaginant ta marque, la priorité était-elle de faire une marque bébé ou de faire une marque responsable ?
Une marque responsable. C’est ce concept qui est au cœur de tout.
 
 
Et le nom de la marque, Charlie Banana, d’où vient-il ?

Entrepreneurs à Hong Kong – Gaëlle, fondatrice de Charlie Banana
Quand ma petite Charlie est née, nous avons demandé à son grand-frère si il avait une idée de deuxième prénom. Banana c’était son idée. Charlie Banana c’est un super nom de marque et voilà c’est parti de là.
 
 
Quel a été, pour toi, le plus gros défi dans cette aventure entrepreneuriale ?
J’ai dû me battre, et je me bats encore, contre un fort sentiment de culpabilité en tant que mère et entrepreneur. Ne pas pouvoir aller chercher mes enfants à l’école, rentrer tard à la maison, partir en voyage d’affaires pour assister à des Trade shows dans le monde entier … Aujourd’hui encore, j’ai l’impression d’avoir raté de précieux moments que je ne pourrais jamais rattraper. J’imagine que tous les parents qui travaillent intensément ressentent cela mais c’est un sentiment qui a été très dur à gérer pour moi. J’ai cependant eu la chance, quand j’ai lancé la marque à Hong Kong, d’avoir le soutien de deux helpers formidables qui s’occupaient des corvées ménagères me permettant de dédier mon temps a mes enfants lorsque j’étais à la maison.
 
 
Une autre difficulté a été l’absence totale de soutien de la part des banques. J’ai heureusement pu compter sur les prêts garantis du gouvernement Hongkongais.
 
 
Et la plus belle récompense ?
Voir ma marque grossir, être distribuée dans 66 pays et être régulièrement cite parmi les marques bébés chouchoutes de nombreux parents, voila ma plus belle récompense. 

Entrepreneurs à Hong Kong – Gaëlle, fondatrice de Charlie Banana
Je suis également extrêmement fière de pouvoir donner cet exemple de réussite à mes enfants. Je veux que cela leur donne l’inspiration de croire en leurs rêves, petits et grands.
 
 
En 10 ans, tu as d û avoir pas mal de moments waouh. Lequel de ces moments est le plus précieux à tes yeux ?
L’acquisition de ma marque par Procter & Gamble en 2020 est clairement un moment qui restera historique pour moi. Un véritable moment d’empowerment comme on dit aujourd’hui. Voir Charlie Banana à côté de Pampers c’est une vraie réussite pour moi car c’est la preuve que mon combat pour démocratiser l’utilisation des couches réutilisables n’était pas vain. 

Entrepreneurs à Hong Kong – Gaëlle, fondatrice de Charlie Banana
Je crois dur comme fer que les efforts entrepris pour faire bouger les choses au niveau des grands groupes et les pousser dans la voie de la responsabilité nous permettrons d’offrir un futur meilleur a nos enfants et cela, pour moi, ça n’a pas de prix.
 
Je ne suis plus propriétaire de la marque mais j’en serai pour toujours la fondatrice et je travaille encore dessus aujourd’hui en tant que Chief of Commerce.
 
 
Après un tel moment waouh, quelle peut bien être la suite ?

Entrepreneurs à Hong Kong – Gaëlle, fondatrice de Charlie Banana
Que la marque devienne aussi populaire que Coca-Cola. Rien de moins ! Et d’ici-là, la nouvelle collection d’imprimés arrive en Septembre et elle est canon !
 
 








 


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter