Entrepreneurs à Hong Kong – Emmanuel et Séverine, fondateurs de emmanuel f.

23 Mai 2019


Entrepreneurs à Hong Kong – Emmanuel et Séverine, fondateurs de emmanuel f.
par Aude Camus
 
Si vous lisez ma chronique mensuelle « les coups de cœur beauté du mois (que vous pouvez retrouver ici) vous l’avez probablement remarqué : j’ai une grosse obsession sur mes cheveux. J’entretiens avec ma tignasse une relation « à l’amour, à la haine ». Plus à la haine d’ailleurs … Aller chez le coiffeur a longtemps été une source de stress et de déception. 
 
J’ai même poussé l’obsession jusqu’à faire mon stage de fin d’études chez L’Oréal, à la division Produits Professionnels soit la division qui gère les marques vendues en salons de coiffure. 
 
Puis j’ai déménagé à Hong Kong, laissé leur chance à 2-3 salons mais sans succès. Jusqu’à l’année dernière quand, enfin, un salon – emmanuel f. - m’a donnée le blond polaire dont j’avais tant rêvé et même plus, me l’a donnée en n’utilisant que des produits naturels et/ou bios ! Évidemment, le salon est depuis devenu une seconde maison et j’ai eu envie de me poser pour échanger plus en détails avec Emmanuel et Séverine, le couple derrière cet endroit que j’adore. 
 
L’histoire emmanuel f. commence en 2003 avec l’ouverture du premier salon sur Pottinger Street. Un salon tout ce qu’il y a de plus classique, le concept de salon respectueux de l’environnement viendra avec le déménagement au Nexxus Building en 2009 (l’adresse actuelle, au Pemberton, a ouverte en 2016). Un pari risqué à l’époque. Car oui, aujourd’hui le bio, le naturel, le respectueux de l’environnement sont à la mode mais ce n’était pas vraiment le cas il y a 10 ans. Imaginez un peu : vous allez régulièrement dans un salon, vous êtes ravi du service et des produits utilisés et du jour au lendemain on vous annonce que, même si personne n’a rien demandé, tout va changer. Osé, non ? Mais pour Emmanuel et Séverine, leur santé et celle de leurs clients n’appelaient aucune concession et c’était un changement nécessaire, même vital (ndlr : Emmanuel avait dû combattre quelques années plus tôt un cancer, une épreuve qui les a amenés à mieux penser leur mode de vie et l’impact des choses sur leur santé)
 
Comment convaincre les autres gens que cette conviction intime que vous avez est la bonne ? « En les éduquant » nous dit Séverine. En leur montrant aussi que bio et naturel ne veut pas dire moins efficace, juste moins nocif. Et que donc, vous pouvez obtenir les mêmes résultats avec des produits naturels que ceux que vous auriez obtenus avec des produits classiques et chimiques. Il suffit d’un peu de créativité et de technique … Malheureusement cela peut faire peur à certains coiffeurs, qui ont l’habitude des produits classiques. Double challenge donc puisqu’il a fallu à la fois convaincre les clients et les équipes ! 
 
Si l’argument naturel est au cœur du discours marketing. Il a aussi toujours été primordial pour eux de conserver cette imaginaire glamour qui existe autour de la coiffure. « Je suis un coiffeur avant tout et je tiens à ce que les gens me connaissent comme tel. Je veux les faire venir pour mon savoir-faire. Pour moi, c’est un compliment quand les gens viennent au salon sans savoir que nous utilisons des produits naturels » dit Emmanuel. 
 
Alors, pari réussi ? Je pense qu’on peut dire oui sans hésiter ! Aujourd’hui, le salon est régulièrement cité parmi les adresses les plus appréciées de Hong Kong. 
 
La suite ? Probablement l’ouverture de franchises en s’appuyant sur leur expertise mais aussi leur réputation. Je ne leur souhaite qu’une chose : conquérir Hong Kong et l’Asie comme moi ils m’ont conquise !




emmanuel f.
22-26 Bonham Strand East, The Pemberton - Sheung Wan 












 



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Septembre 2019 - 07:00 3 déodorants naturels au banc d’essai


Nouveau commentaire :
Twitter