Chifa

8 Juin 2018


Chifa
par Aude
 
Mon groupe de restos préféré, Pirata Group, a encore frappé avec l’ouverture d’un nouveau bébé sur Peel Street et bien évidemment je me devais de le tester. 
 
Italien – entre Pici (que j’aime à la folie) et Pirata, ils avaient déjà bien couvert ce rayon
Espagnol – traité aussi ave The Optimist 
Cuisine nikkei (fusion Péruvienne et Japonaise) – encore une fois ils s’occupent de vous avec TokyoLima (j’adore, j’adore, j’adore)
Viande – là aussi ils ont de quoi vous rassasier avec le bien nommé MEATS (que j’aime aussi d’amour, quand je vous dis que je suis accro à ce groupe ce n’est pas une blague) 

Chifa
Mais si vous imaginiez qu’ils allaient d’arrêter là, c’est bien mal les connaître (et cela veut aussi dire que vous n’avez pas lu cet article). Chifa ? Le nom donné à la cuisine naît de l’immigration Chinoise au Pérou. Alors autant je savais que le Japonais-Péruvien était un gros truc mais le Chinois-Péruvien là je débarque complètement. Vous étiez au courant vous ? Figurez-vous qu’il y a eu plusieurs grosses vagues d’immigrations Chinoise au Pérou au cours des siècles. Bref, moi je suis toujours ravie quand je découvre quelque chose de nouveau surtout si c’est en rapport avec la bouffe.
 
Le resto est blindé (pas étonnant, Pirata Group a définitivement la recette du succès). Blindé de monde mais aussi de vibes bien sympas. Au menu ? Un mélange de plats typiquement Chinois et de plats typiquement Péruviens. Attention je dis bien un mélange. On n’est pas ici sur de la cuisine fusion mais bien sur une carte multiculturelle. Le menu est suffisamment long pour vous faire saliver et hésiter mais aussi suffisamment court pour vous garantir que tout est fait maison et aussi pour laisser imaginer qu’en venant à une dizaine de copains affamés on devrait pouvoir réussir à commander tout ce qu’il y a sur la carte et du coup tester un peu de tout. Bon pour ce coup d’essai nous n’étions que deux mais promis on a fait notre max et on a déjà testé 2-3 trucs bien sympas. 
 
On passe à table ? Sur recommandation de Manuel, le co-fondateur de Pirata Group, nous n’avons commandé :
  • 2 entrées 
  • 3 dumplings
  • 1 viande 
  • 1 riz 
Oui ok bon j’avoue on a aussi pris un dessert. Mais on ne l’avait même pas commandé au début. C’est juste que notre serveuse était trop top et super mimi et que quand elle m’a dit que le cheesecake était une petite bombe j’ai été vraiment obligé (oui parfaitement obligé) de demander qu’on m’en apporte un. 
 
On commence par le Pérou et on plonge notre fourchette dans ce Tuna Tiradito (HKD 130) – thon cru dans un lait de coco au curry – un de mes plats chouchou de la soirée. Mais bon j’avoue que ces petits morceaux de fried chickenmarinés dans le Shaoxing (HKD 95) sont pas mal non plus. Miam, tiens je me lèche même les doigts (comment ça dégueu ? Pas du tout ! Se lécher les doigts de gourmandise c’est la vie). Allez hop on passe aux dumplings :

Chifa
  • Green Dumpling (HKD 70): crevettes, champignon Japonais et pâte à la ciboulette 
  • Chifa Spicy Dumpling (HKD 85): des dumplings au porc servis dans une sauce au poivre du Sichuan complètement miam 
  • Truffle potsticker (HKD 95), un peu décevants selon moi, la crème de truffe étant complètement gadget 
 
Un gros coup de cœur ensuite : seafood chaufa rice (HKD 130). Putain ça c’est bon ! Je crois bien que je n’ai pas vraiment partagé avec mon +1 comme convenu au depart. Oups. 
 
Et pour finir (oui bon avant le cheesecake … roooh ça va) un suckling pig (HKD 180). Bon alors moi je ne suis pas une fan de suckling pig donc j’utiliserai plutôt les mots de mon +1 bien plus porté sur la chose « ils doivent le cuire d’une certaine façon, la viande est hyper tendre et quasi pas grasse (pas commun pour un suckling pig) et la couche de gras entre la viande et la peau est très fine. Et cette peau croustillante … petite bombe ».
 
Mon seul regret ? Ne pas avoir pu tester les baos. Bon bah du coup je vais devoir revenir ! A savoir si ça sera avant ou après avoir testé leur nouvelle adresse Madame Ching  à Wan Chai. 
 
NDLR : pour l’instant ils n’ont pas encore la licence d’alcool et c’est donc BYOB mais j’ai entendu dire qu’ils peaufinent des petites bombes de cocktails pour l’obtention de la licence. 
 
Chifa
G/F, 26 Peel Street, Central 



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Juin 2018 - 08:00 Arbor


Nouveau commentaire :
Twitter