TMK : un nouveau bébé très punk pour Pirata Group

30 Septembre 2019


TMK : un nouveau bébé très punk pour Pirata Group
par Aude Camus 
 
Lorsque j’ai rencontré et interviewé Manuel Palacio et Christian Talpo, les deux fondateurs de Pirata Group, début 2018 (UNE INTERVIEW À RETROUVER ICI), le groupe avait déjà connu une belle expansion et comptait 6 restaurants à l’aube de ses 3 ans. Un an et demi après cette rencontre, les choses se sont accélérées et le groupe compte aujourd’hui pas moins de 14 adresses (dont 5 Pici, le meilleur restaurant de pâtes de Hong Kong qui a fait ses premiers pas à Wan Chai avant de s’étendre à Central – pour mon plus grand plaisir – Kowloon et les Nouveaux Territoires). Est-ce que je les ai tous testés ? Non … mais pas loin ! Mon dernier coup de cœur « made in » Pirata Group c’est TMK : une taqueria punk et rock qui a ouvert ses portes cet été. 

TMK : un nouveau bébé très punk pour Pirata Group
Pourquoi punk et rock ? Parce que chez TMK on ne se prend pas au sérieux. L’idée est de passer du bon temps, de laisser ressortir son côté wild et pourquoi pas de faire la fête jusqu’au bout de la nuit. D’ailleurs, l’ambiance est aussi électrique que la déco est éclectique : une moto Japonaise des années 1980 trône au centre de la pièce qui accueille aussi de nombreuses œuvres de street-art et d’art Japonais, sans compter les toilettes qui rappellent le studio d’un tatoueur.

TMK : un nouveau bébé très punk pour Pirata Group
On est ici dans l’antre du cool. Mais le cool old-school, celui qui ne se prend pas au sérieux. Et oui il fait sombre, cela ajoute à l’esprit grunge.
 
Vous voyez la ligne Drinks on Me (HKD 290 pour une tournée) sur la liste des boissons ? Si quelqu’un commande cela, toute personne présente dans le restaurant (les clients mais aussi l’équipe en salle) se verra servir un shot de saké à boire dans une ambiance électrique accompagnée par les vibrations du gong. Je peux vous dire, ça met dans l’ambiance ! 

TMK : un nouveau bébé très punk pour Pirata Group
Ambiance à laquelle contribue beaucoup le staff qui est parfait : amical mais pas intrusif, cool mais juste ce qu’il faut. Pour moi, dans les restaurants Pirata l’équipe est toujours au top mais rien de vraiment étonnant car je me souviens que Manuel et Christian avaient insisté sur l’importance de la formation et de l’appréciation de leurs équipes quand je leur avais demandé les ingrédients qui expliquaient leur succès rapide. Une stratégie payante ! 
 
Bon, je commanderais bien une tournée de shots de saké mais il est encore tôt et j’ai peur que les choses ne dégénèrent rapidement. On va peut-être commencer par manger du coup, non ? Au menu, une interprétation moderne des plats temakeria (les petits bistros typiques Japonais) avec notamment une sélection de sushis, sashimis et plats à partager. Je craque notamment pour le carpaccio d’Hamachi (HKD 98) servi avec une sauce tangerine ponzu, du sésame noir et des éclats de quinoa croustillants. Ça pète en bouche, j’adore.
 

TMK : un nouveau bébé très punk pour Pirata Group
Le Karagge (HKD 78) aussi connu sous le nom de poulet frit à la Japonaise est une petite tuerie, pas gras du tout et très addictif. 
 
Mais les produits cultes des lieux ce sont des hand rolls, servis en version classique ou revisitée. 

TMK : un nouveau bébé très punk pour Pirata Group
Le coup de cœur Madame : le Tuna Hotdog Handroll (HKD 98) soit un california maki frit en tempura et servi avec du thon épicé. Ohlala ! 
 
Et si vous ne savez pas quoi choisir, prenez un des menus tasting et goûtez un peu de tout : Leather (398 HKD par personne) pour les grosses faims ou Denim (288 HKD par personne) pour les faims plus classiques.
 
Allez, on commande une dernière bière ou une tournée de saké histoire de profiter encore 5 min de l’atmosphère des lieux. Je reviendrai vite pour tester le set lunch  (à partir de 148 HKD par personne) ou le brunch  (à partir de 198 HKD par personne) mais définitivement Pirata Group sait me séduire. 
 
 
TMK
Shops G & H, G/F and M/F, 77-91 Queens’s Road West, Sheung Wan
 


 
Cet article s’appuie sur un diner offert par TMK mais n’a pas donné lieu à une rétribution financière. L’avis exprimé est donc 100% celui de son auteur. 

 








 



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Octobre 2019 - 07:00 Un cocktail ? Oui, mais avec vue alors !


Nouveau commentaire :
Twitter