Portraits de femmes – Sarah, Fondateur de Retykle

29 Mai 2019


Portraits de femmes – Sarah, Fondateur de Retykle
par Aude Camus 
 
Si vous suivez Hong Kong Madame sur Facebook et/ou que vous êtes abonné à la newsletter, vous avez déjà probablement vu des photos d’adorables mannequins enfants qui annonçaient soit l’ouverture d’un nouveau pop-up Retykle soit leur casting saisonnier pour des mannequins amateurs âgés de moins de 10 ans. Retykle  ? Un site web de vente de vêtements et accessoires bébés et enfants de marques et de seconde-main, à des prix canons. En gros le Vestiaire Collective de la mode enfants. Clairement une idée intelligente quand on voit la vitesse à laquelle grandissent nos mini-pousses ! Une idée qui ne pouvait venir que de l’esprit malin d’une maman rompue à l’expérience du shopping pour enfants. Une maman, Sarah Garner, que forcément j’ai eu envie de rencontrer et mettre à l’honneur. 


Bonjour Sarah !
Peux-tu m’en dire un peu plus sur toi ? D’où viens-tu et comment as-tu lancé ton business ici à Hong Kong ?
 

Portraits de femmes – Sarah, Fondateur de Retykle
Je suis de Toronto, au Canada, mais cela fait 12 ans que je vis à Hong Kong. J’ai toujours travaillé dans l’industrie du luxe et de la mode mais il y a 4 ans, en devenant maman, j’ai eu un déclic. J’ai eu envie de donner du sens à ma carrière et d’utiliser mon expérience pour apporter une solution à la course à la surconsommation et au gaspillage créée par cette industrie dans laquelle je travaillais. 
 
J’ai eu l’idée de Retykle seulement quelques mois après la naissance de mon fils, en réalisant la vitesse à laquelle il grandissait et le nombre de vêtements que j’achetais pour lui. Il devait y avoir un moyen pour permettre aux parents de s’échanger ces vêtements et donc consommer mieux et moins. Mais il fallait aussi que ce moyen soit simple, pour ne pas ajouter à la charge de travail qu’est déjà celle d’être parent. 
 

Comment fonctionne Retykle ?

Portraits de femmes – Sarah, Fondateur de Retykle
C’est hyper simple. C’est un service en ligne qui permet de mettre en vente les vêtements de ces enfants. Nous prenons absolument tout en charge, du pick-up des vêtements à domicile à la photographie en passant par la détermination d’un juste prix. Une fois leur produit vendu, les vendeurs reçoivent 50% du montant. Pour les acheteurs, c’est tout aussi simple : plus de 1500 marques de designers, allant de Jacadi à Bonpoint en passant par Petit Bateau, réunies sur un seul site, des produits dont la qualité a été contrôlée et qui sont vendus en moyenne avec une réduction de 80% par rapport au prix d’origine. Et bien évidemment, nous acceptons les retours. 
 

Quel a été, pour toi, le plus gros challenge, en lançant ta boite à Hong Kong ?
Je pense que la taille du marché ici est assez limitée. Hong Kong est une super ville pour lancer un business mais il faut ensuite prévoir de pouvoir s’étendre au-delà de ce marché. Et puis, comme pour tous les parents qui doivent conjuguer une carrière avec ce rôle de parent, un challenge a été de trouver le bon équilibre entre ma vie professionnelle et ma vie personnelle pour profiter au mieux des deux. 
 

Ce qui est, pour toi, le plus excitant dans le fait de diriger ta propre compagnie ?
L’idée de jouer un rôle. Pour moi, Retykle c’est bien plus que juste proposer une solution à un problème précis, c’est participer à un mouvement et donner envie aux gens de repenser leur mode de consommation pour préparer le monde de nos enfants. 
 

Quelle est la suite ?

Portraits de femmes – Sarah, Fondateur de Retykle
Nous allons bientôt lancer de nouvelles solutions pour créer un business complètement circulaire. Et puis, nous explorons les possibilités d’expansion à l’étranger. Je t’en dirai plus très bientôt. 
 

Une journée type dans ta vie, en ce moment, ça ressemble à quoi ?
Mes enfants viennent généralement se glisser dans notre lit entre 5h30 et 6h30 donc cela laisse du temps pour pas mal de choses avant le départ à l’école : session câlins, petit-déjeuner, négociations sur la tenue du jour, disputes entre frères et sœurs …. Leur école et mon bureau ne sont pas très loin l’un de l’autre donc j’arrive vite à Wong Chuk Hang où je passe ma journée entre emails, rdvs et meetings internes. Je rentre chez moi vers 18h30 pour l’heure du bain et le coucher des enfants. Ensuite, je me remets au boulot ou je profite d’une soirée entre amis. 
 

Tes adresses chouchoutes à Hong Kong ?
Nous avons notre petite routine et retournons très souvent aux mêmes endroits. Pour un déjeuner avec des amis, mon choix se porte sur Veda et ses délicieux plats végétariens. J’aime Limewood, à Repulse Bay, pour un verre face au coucher de soleil. Avec les enfants, nous allons régulièrement au Stan Cafe à Stanley ou chez Amalfitana à Repulse Bay. Et pour nos diners romantiques, nous privilégions les petits restaurants de quartier. J’aime les endroits où le staff nous connaît. J’apprécie notamment beaucoup Francis à Wan Chai. Cela dit, je suis aussi toujours à la recherche des nouvelles adresses, je veux être sûre de ne rien rater ! 




 





 



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter