Portraits de femmes – Jacqueline, Directrice de la marque kikki.K à Hong Kong

19 Juin 2019


par Aude Camus 
 
Êtes-vous du genre à avoir toujours un carnet sur vous ? Vous savez, juste au cas où une idée brillante vous traverserez l’esprit. Moi j’en ai toujours un sur moi. J’adore prendre des notes, faire des to do list ou même des listes tout court … Plus je griffonne et plus je suis heureuse. Je possède plus de carnets que je ne pourrais raisonnablement jamais en utiliser. J’avoue que mon semestre d’études en Suède, le pays de la papeterie, n’a pas aidé à endiguer cette légère obsession. C’est simple, c’était il y a 6 ans et j’ai certains carnets achetés là-bas que je n’ai pas encore déballés, pour vous donner une idée du nombre de conneries que j’ai rapporté dans mes valises (et oui, je les ai aussi trimballés jusqu’ici à Hong Kong … quand je vous dis que ça vire à l’obsession, je n’exagère presque pas). 
 
Et du coup, oui j’ai mes marques fétiches quand il s’agit d’acheter de la jolie papeterie. L’une d’entre elles étant kikki.K. J’ai d’ailleurs fait découvrir la marque aux 12 d’entre vous qui ont assisté à notre événement Hong Kong Madame x Barre 2 Barre en Mai, en glissant un petit cadeau kikki.K dans les goodie bags. J’espère que vous avez apprécié ! J’en ai du coup profité pour rencontrer celle qui dirige la marque à Hong Kong : Jacqueline Chung. 
 

Portraits de femmes – Jacqueline, Directrice de la marque kikki.K à Hong Kong
Bonjour Jacqueline. Merci de prendre le temps de me rencontrer pour partager un peu de ta vie à Hong Kong. Pour commencer, tu m’en dis un peu plus sur toi ? Qui es-tu et comment es-tu devenue la Directrice de la marque kikki.K à Hong Kong ? 
Je suis née et j’ai grandi ici à Hong Kong mais j’ai aussi étudié et travaillé à Sidney et à Londres. J’ai commencé ma carrière en tant qu’avocate mais après avoir eu mon premier enfant j’ai réalisé que je n’avais pas encore trouvé ma voie. J’avais toujours eu une passion pour le design et la jolie papeterie et suis tombée amoureuse de la marque kikki.K quand je l’ai découverte en 2013. 
 
En 2014, le hasard m’a mise sur le chemin de Kristina Karlsson, la fondatrice de la marque. J’ai adoré son histoire, celle d’une femme qui a choisi de vivre de sa passion et qui a lancé sa marque depuis chez elle, la faisant grossir et devenir une marque internationale. Un vrai parcours inspirant. Cela m’a donnée envie de moi aussi suivre mes passions et je lui ai proposé de nous associer pour amener la marque ici à Hong Kong, une ville qui selon moi manquait cruellement de produits lifestyle comme ceux de kikki.K. 
 
Ensemble, nous voulons donner envie aux gens de croire en leurs rêves, de se fixer des objectifs et de se donner les moyens d’atteindre ces objectifs. 
 

Se lancer dans la papeterie à l’ère du digital, et dans une ville ultra-connectée come Hong Kong, c’est un pari audacieux non ? 

Portraits de femmes – Jacqueline, Directrice de la marque kikki.K à Hong Kong
Oui. Et oui l’omniprésence du digital est un challenge pour nous. Les gens délaissent papiers et crayons, qui sont les produits que nous mettons en avant. Mais ce que nous voulons offrir aux gens, c’est un moyen de déconnecter et en ce sens, nous sommes aussi complètement dans la tendance.
 

L’imaginaire de la marque va puiser dans le lifestyle Suédois qui est très différent du lifestyle à Hong Kong. Tu es née et tu as grandi ici, en quoi te reconnais-tu dans la marque ? Est-ce difficile d’installer la marque et ses valeurs ici à Hong Kong ?

Portraits de femmes – Jacqueline, Directrice de la marque kikki.K à Hong Kong
Pour nous, ce qui fait le succès de la marque c’est le message qu’elle véhicule. Un message positif. Un message qui encourage à mettre son bien-être en haut de sa to do list. Un message qui fait donc particulièrement sens ici à Hong Kong, où le rythme de vie est soutenu et les heures passées au travail longues. 

Portraits de femmes – Jacqueline, Directrice de la marque kikki.K à Hong Kong
Je crois aussi que les Hongkongais ont toujours aimé écrire. C’est dans notre culture. En cela aussi la marque peut leur parler. 
 

Quel est, selon toi, le plus gros challenge à lancer une marque ici à Hong Kong ?
Le marché reste petit et beaucoup de marques cherchent à s’y faire une place. Sans compter qu’ici tout va très vite, il y aura toujours quelque chose de nouveau et il est important de continuer à innover pour continuer à attirer les clients.
 

Et la plus belle récompense ? 
Pour nous, le plus beau c’est d’inspirer les gens. Leur donner envie de se lancer, de prendre leur vie en mains. C’est d’ailleurs dans cet objectif que Kristina a écrit son livre : Your Dream Life Starts Here. Un livre qui vous permet de mettre à plats vos rêves et de vous fixer l’objectif de les atteindre. 

Portraits de femmes – Jacqueline, Directrice de la marque kikki.K à Hong Kong
Et puis, le fait de voir que la marque marche bien à Hong Kong m’apporte aussi beaucoup de joie. 
 

Une journée type dans ta vie, en ce moment, cela ressemble à quoi ? 
Je suis du matin et je me lève plutôt tôt, pour prendre le petit-déjeuner avec mes enfants avant de les accompagner à l’école. Ensuite, c’est boulot boulot boulot : des meetings et des emails à n’en plus finir. Mais j’essaye d’être libre vers 17h pour passer la soirée avec mon mari et mes enfants. 
 

Tes endroits chouchous à Hong Kong pour :
Un déj entre copines : Duddell’s pour des dim sums; SevvaCafé Gray
Un diner en amoureux Da DomenicoSushi ShikonTate Dining Room(par ici  pour redécouvrir notre interview de la Chef Vicky Lau chez Tate Dining Room), Vea 
Un verre ou deux FoxgloveDr. Fern’s Gin Parlour
Un brunch en famille : les cha chaan tengs, The CommissaryCafé Gray
Un weekend à l’étranger Tokyo. Ou n’importe où au Japon 
 







 



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter