Du Musée au Parfum – Buly 1803 lance une collection en partenariat avec le musée du Louvre

15 Novembre 2019


Du Musée au Parfum – Buly 1803 lance une collection en partenariat avec le musée du Louvre
par Aude Camus 
 
Que se passe-t-il quand une marque de beauté et parfums, vieille de plus de 200 ans, contacte les plus grands parfumeurs monde pour leur proposer de travailler sur une collection limitée en partenariat avec le musée du Louvre ? Une série de produits tous plus beaux les uns que les autres, définitivement chics, très old-school et tellement French. 
 
La collection Louvre Museum est maintenant disponible à l’Officine Universelle Hong Kong et je craque totalement. Entre l’Eau Triple, une émulsion à l’eau et sans alcool pour parfumer la peau et les cheveux, les bougies parfumées, les très chics cartes postales parfumées, l’Alabastre (boîte de porcelaine content une pierre sur laquelle on verse du concentré de parfum pour embaumer une pièce) et les si pratiques mais élégantes feuilles de savon parfumées, je ne sais plus où donner de la tête. Il me faut tout ! 
 
Chacun des produits se déclinent en huit parfums, chacun des parfums étant l’interprétation olfactive d’une des œuvres du musée du Louvre. C’est si chic ! 

Du Musée au Parfum – Buly 1803 lance une collection en partenariat avec le musée du Louvre
La délicate Venus de Milo, par exemple, a été réinterprétée en un bouquet de mandarine, jasmin et ambre par le parfumeur Jean-Christophe Hérault, connu pour ses créations pour Mugler ou Boucheron. 
 

Du Musée au Parfum – Buly 1803 lance une collection en partenariat avec le musée du Louvre
Aliénor Massenet, le nez qui a imaginé le célèbre Trésor in Love de Lancôme, a, elle, choisi de rendre hommage à la Victoire de Samothrace avec un subtil mais envoûtant mélange de tubéreuse, magnolia et jasmin réchauffés par la myrrhe. 
 

Du Musée au Parfum – Buly 1803 lance une collection en partenariat avec le musée du Louvre
L’odeur qui me fait définitivement craquer, c’est ce bouquet frais de lilas et de musc imaginé par Delphine Lebeau, à qui l’on doit aussi la Terracotta de Guerlain ou Note di Colonia d’Acqua di Parma, pour dépeindre Le Verrou, une œuvre de Fragonard. Pour un tableau aux airs libertins il fallait bien une senteur coquine, non ?
 
Je vous invite fortement à visiter la magnifique boutique Officine Buly de Hong Kong, ne serait-ce que pour y passer un moment hors du temps et découvrir ces produits uniques et si précieux. 
 
 
Officine Buly Hong Kong
G/F 20 Wyndham Street – Central 












 

 



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 9 Décembre 2019 - 07:00 Les coups de cœur beauté de Décembre


Nouveau commentaire :
Twitter