Wild Wild West : une plongée dans l’immensité des plaines sauvages du Canada

6 Août 2019


par Gayatri Bhaumik 
Traduction par Aude Camus
 
J’ai déjà eu la chance de me rendre 3 fois au Canada, chaque fois cependant sans fouler la côte ouest du pays pourtant connue pour ses paysages sauvages à couper le souffle. La quatrième fois fut la bonne et je reviens donc d’une semaine d’aventures dans le grand ouest Canadien. Loin, très loin, de la jungle urbaine qu’est Hong Kong. 
 


Jour 1
Mon aventure commence en plein centre-ville et sous le signe du luxe au Four Seasons Hotel Vancouver. Quel bonheur de découvrir ma Suite Executive Deluxe après un long vol pendant lequel je n’ai pas réussi à fermer l’œil. Mon spacieux cocon se compose d’un espace salon qui s’ouvre sur une somptueuse chambre où trône un immense lit king size, le tout avec une jolie vue sur le centre-ville de Vancouver et les montagnes avoisinantes. 
 
J’embarque à bord du Rocky Mountaineer demain matin et je trépigne d’impatience ! 

Wild Wild West : une plongée dans l’immensité des plaines sauvages du Canada
Le service proposé par le train a été pensé dans les moindres détails pour que l’expérience soit la plus agréable possible et je peux notamment faire le check-in dès ce soir, directement depuis la réception de l’hôtel. Hop, en moins de 5 min l’équipe du train trouve ma réservation, me donne mes billets et les étiquettes pour mes bagages ainsi qu’un pin souvenir de cette expérience qui s’annonce hors du commun. 
 


Jour 2
J’embarque à bord du Rocky Mountaineer, un train de luxe qui fait différents voyages à travers les Rocheuses Canadiennes et qui allie aventures, expériences hors du commun et vues à couper le souffle. Le voyage que j’entreprends dure 2 jours et m’emmènera de Vancouver à Banff, c’est le First Passage to the West.

Wild Wild West : une plongée dans l’immensité des plaines sauvages du Canada
Ce matin à l’aube, tous les passagers ont rendez-vous au dépôt du train à Vancouver. L’excitation est palpable et la lumière de l’aube ajoute une petite touche de magie. Nous apprenons à nous connaître autour d’une tasse de thé ou de café et de pâtisseries accompagnées par la musique joyeuse d’un piano à queue. Très vite, un cérémonieux « tout le monde à bord » retenti et ce sont maintenant des cornemuses qui accompagnent notre embarquement. 

Wild Wild West : une plongée dans l’immensité des plaines sauvages du Canada
J’ai la chance de profiter du service supérieur GoldLeaf est donc de voyager dans une voiture en duplex : à l’étage nos sièges, sous un dôme en verre qui nous offre une vue panoramique incroyable, et en bas le restaurant propice aux bavardages entre passagers. 
 
Et justement, la gastronomie fait partie intégrante du voyage et une chose est sûre : vous ne mourrez pas de faim à bord du Rocky Mountaineer. Dans la voiture GoldLeaf, le petit-déjeuner se compose d’un fastueux panier de viennoiseries, de fruits et d’un choix de plats dont les œufs benedict que je recommande chaleureusement. L’heure du déjeuner arrive ensuite très vite, déjeuner qui commence par une soupe ou une salade et se poursuit avec un choix de plats mettant à l’honneur les produits de la région comme le saumon du Pacifique ou le faux-fillet d’Alberta avant de se finir sur une touche sucrée et très gourmande de gâteau au chocolat. Et si vous cela ne suffit pas à nourrir votre appétit ne vous inquiétez pas, des collations et boissons sont servies tout au long du voyage. 
 
Nous passons cette première journée en train à rouler à travers des paysages emblématiques, comme le spectaculaire Hell’s Gate au-dessus du fleuve Fraser ou encore le Cisco Crossing où les ponts des compagnies de trains Canada Pacific et Canadian National Railway se croisent, à observer des phénomènes naturels tels que le Black Canyon ou les Hoodoos (aussi appelés Cheminées de Fées soit des colonnes naturelles de roches friables dont la base s’effrite plus vite que le sommet) et à traverser des villes qui semblent tout droit sorties d’un roman d’aventures. 
 
Le Rocky Mountaineers est aujourd’hui le seul train autorisé à s’aventurer sur cette route, rendant ce voyage vraiment unique et offrant aux passagers l’opportunité de découvrir des paysages qui ne sont accessibles d’aucune autre manière. 
 


Jour 3

Wild Wild West : une plongée dans l’immensité des plaines sauvages du Canada
Après une nuit passée dans la zone de fret de Kamloops, nous réembarquons à bord du train et partons à l’assaut des Rocheuses. Aujourd’hui encore, l’équipe est aux petits soins et a préparé de quoi nourrir une armée. Plus la journée avance et plus les paysages prennent des airs de plaines montagneuses, l’horizon s’emplit de grands arbres hauts et fins formant une forêt qui grimpe le long des montagnes et au-dessus de laquelle se dévoile des sommets entourés de nuages.  
 
Pour la plupart d’entre nous, aujourd’hui est LA journée de ce voyage à bord du Rocky Mountaineer L’excitation est palpable alors que nous roulons le long de lacs couleur émeraude dont la couche de givre hivernale commence tout juste à fondre et les passagers s’interpellent chaque fois que l’un d’entre eux repèrent un animal sauvage le long de la voie de train, ici un élan, là un ours. Pendant quelques minutes, nous sommes plongés dans le noir complet alors que nous traversons les Spiral Tunnels, un incroyable tunnel qui passe en plein cœur des montagnes. 
 
Il est déjà 20h quand nous arrivons à la gare de Banff et c’est ici que s’achève, malheureusement, mon incroyable voyage à bord du Rocky Mountaineer. C’est avec une carte signée de la main de l’équipe à bord et un cookie maison que je dis au-revoir au train et aux autres passagers. Un au-revoir dans la lignée du reste du voyage, placé sous le signe d’un service attentionné et personnalisé. 
 



Jour 4
Je n’ai que quelques jours pour découvrir Banff et je décide donc d’optimiser mon temps et de découvrir la ville avec des gens qui la connaissent sous toutes ses coutures : Brewsyer Sighsteing, qui appartient à la compagnie de voyages Pursuit’s Banff Jasper Collection, et organise des visites de la ville depuis les années 1800 ! Pour aujourd’hui, j’ai choisi le tour Mountain Lakes & Waterfalls  qui me permet de découvrir les incroyables panoramas qu’offre la ville en commençant par le célèbre Lac Louise, qui a juste entamé son dégel et dont l’eau cristalline de la rive vient se briser sur les rochers à nos pieds alors que le reste du lac est encore pris dans le gel et la neige. Notre déjeuner aux saveurs locales, des boulettes d’élan sont notamment au menu, se fait au bord du bien nommé Lac Émeraude, une étendue d’eau dans un camaïeu de vert. 

Wild Wild West : une plongée dans l’immensité des plaines sauvages du Canada
Un instant hors du temps ! 
 
Pour ce soir, prise d’une impulsion, j’embarque dans la Banff Gondola  qui m’emmène en haut du Mont Sulphur. 

Wild Wild West : une plongée dans l’immensité des plaines sauvages du Canada
Il neige légèrement et le froid est glacial au sommet, 0 degrés. La lumière du coucher de soleil se reflète sur la crête enneigée des montagnes environnantes, créant une atmosphère unique. Il n’y a que peu de gens au sommet à cette heure et profiter de cette vue dans le silence est un vrai cadeau. 
 


Jour 5
Je continue mon exploration avec la compagnie Pursuit-Brewster Sighsteeing et je pars aujourd’hui à la découverte des étendues gelées et glaciers proches du Jasper National Park grâce au tour Columbia Icefield Discovery. La route est longue mais si belle : ici la Castle Mountain, là les Lacs Vermillion … mais notre destination finale est le Glacier Athabasca.

Wild Wild West : une plongée dans l’immensité des plaines sauvages du Canada
Ici, seul des véhicules monstres, équipés de pneus neige et pouvant transporter jusqu’à 50 personnes, peuvent circuler et nous emmener au cœur du glacier où ceux qui le souhaitent peuvent fouler la glace. La route est escarpée et ça secoue pas mal mais c’est probablement la partie que j’ai préférée. En effet, j’ai récemment eu la chance de randonner sur les glaciers en Islande et je ne peux m’empêcher de comparer.
 
Mais pas le temps d’être déçue, le prochain stop s’annonce fort en émotions. Nous voici au Columbia Icefields Skywalk, une passerelle faite de verre et de métal et suspendue à flan de falaise. 300 m au-dessus de la Sunwapta Valley. Cette expérience s’adresse aux plus courageux, qui seront récompensés par des vues vertigineuses.
 


Jour 6
Pour vraiment comprendre et admirer l’immensité des Montagnes Rocheuses, il faut les survoler. Ce matin, je me dirige donc vers Canmore où je vais embarquer à bord d’un hélicoptère avec Alpine Helicopters.

Wild Wild West : une plongée dans l’immensité des plaines sauvages du Canada
Au programme, un vol de 15 min, le Three Sisters Peaks, qui m’emmène des sommets enneigés des « Trois Sœurs » au Goat Range Provincial Park avec un survol, à basse altitude, des lacs colorés de la Spay Valley. Quelle merveille que de pouvoir ainsi observer la beauté et l’immensité de cette région, je me sens toute petite. 
 
Cet après-midi, je me dirige vers la ville de Calgary d’où je redécolle demain. Sachant que je n’ai qu’une nuit sur place, j’ai tout prévu et, il y a quelques semaines, j’ai réservé une table chez Shokunin.

Wild Wild West : une plongée dans l’immensité des plaines sauvages du Canada
Ce restaurant Japonais de style izakaya (grill) est depuis quelques temps sur le devant de la scène après que son chef (et propriétaire) a participé à la compétition de chefs The Final Table sur Netflix. J’ai eu la chance d’interviewer, à Hong Kong, les chefs Shane Osborn et Esdras Ochoa, qui ont eux aussi participé à l’émission, et je me sentais dans l’obligation de rendre visite à Darren Maclean. 
 
J’ai aimé son menu bien pensé qui propose le meilleur des produits Canadiens mais sous forme de plats Japonais : tataki de bison, brochettes de poulets élevés localement et sushis hyper frais. 
 


Jour 7
Alors que j’attends mon vol à l’aéroport de Calgary, je me remémore toutes les aventures vécues cette semaine. Cette plongée dans le grand ouest Canadien a été incroyable et pour vraiment profiter de toute la beauté de la région il était nécessaire de vivre ces différentes expériences. 
 
Que vous optiez pour un voyage en train de luxe à travers des paysages sauvages inexplorés, une aventure en hélicoptères entre les sommets des montagnes, un road-trip qui vous emmènera de montagnes en glaciers en passant par des cascades et des lacs immenses ou que vous optiez pour une exploration gourmande à la découverte des spécialités de la région, ce voyage sera inoubliable. 
 



 
L’auteur de cet article a eu la chance d’être invitée à dormir au Four Seasons Vancouver et à diner chez Shokunin. Son voyage à bord du Rocky Mountaineer et ses tours avec la Pursuit Banff Jasper Collection étaient également des invitations. Toutes les autres activités ont été payées directement par l’auteur qui par conséquent ne ce n’était nullement engager à en parler dans un article. 
 
 





 

Wild Wild West : une plongée dans l’immensité des plaines sauvages du Canada
A propos de Gayatri Bhaumik  

Toujours prête pour une nouvelle aventure, Gayatri a pris son premier avion quand elle avait 10 jours et n’a jamais cessé de voyager depuis. Apres de longues escales à Bangkok, Melbourne et Londres, elle est aujourd’hui basée à Hong Kong entre 2 voyages aux quatre coins du monde. Elle écrit pour des publications voyages et lifestyle telles que The Loop HK, Bure 24/7 Singapore, Elite Traveler, Forbes Travel Guide, RBS ContentLive et Destination Deluxe.











 



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 5 Décembre 2019 - 07:00 Four Seasons Koh Samui : luxe, calme et volupté


Nouveau commentaire :
Twitter