Un diner intime avec le chef Karl Steele chez Aulis

6 Avril 2020


Un diner intime avec le chef Karl Steele chez Aulis
par Aude Camus
 
Je n’arrive pas à croire que cela fait déjà un an que, le récemment étoilé, restaurant Roganic du chef multi-récompensé Simon Rogan, a ouvert ses portes. Cela fait donc aussi un an que j’ai visité le restaurant pour la première, et dernière, fois. Je m’étais pourtant promis d’y retourner car j’avais adoré. Le temps file à une vitesse ! Et puis, il y avait aussi Aulis, la cuisine expérimentale de Roganic, que je m’étais promis de visiter. Je salivais d’envie à l’idée de m’asseoir à cette table du chef de 12 places qui sert en quelque sorte de laboratoire pour tester des plats qui rejoindront ensuite la carte de Roganic (Simon Rogan aime à dire qu’Aulis a une saison d’avance sur Roganic). 

Un diner intime avec le chef Karl Steele chez Aulis
Mission accomplie la semaine dernière puisque j’ai eu la chance d’y tester le nouveau menu de Printemps. Je ne vais pas faire durer le suspense : j’ai tout simplement adoré !
 
Hong Kong Madame a aimé : si s’assoir à la table du chef peut parfois être une expérience impressionnante voir un peu guindée, ici ce n’est absolument le cas. L’équipe, menée par le sous-chef Karl Steele, est jeune, le ou les chefs (1 ou 2 en fonction du nombre de convives) discutent avec vous avec plaisir en même temps qu’ils cuisinent et dressent les plats sous vos yeux (un joli spectacle), le décor est moderne. 

Un diner intime avec le chef Karl Steele chez Aulis
Pour un peu, on se croirait attablé au comptoir de la cuisine d’un couple d’amis (mais des amis qui aurait un sacré coup de main en cuisine !).
 
Certaines des bouchées que j’ai adorées ce soir-là :

Un diner intime avec le chef Karl Steele chez Aulis
  • Le Truffle Pudding, une signature de la maison qui revisite le très Anglais Bread and Butter Pudding et se présente sous la forme de petits cubes de pâte à pain dont chaque couche a été largement agrémentée de truffe et de beurre. C’est extrêmement coquin et vraiment divin.
  • Le Sea Urchin Custard et caviar, une bouchée 100% umami
  • Le 42-day dry aged sirloin servi avec pleurotes et artichaut de Jérusalem. Un plat aux saveurs presque boisées  
  • Le Stout Sourdough Bread, fait maison avec de la levure vivante cultivée par le chef lui-même. Une levure qui demande beaucoup d’amour puisqu’elle est nourrie deux fois par jour pendant plusieurs mois. Ce pain au levain est servi avec une petite crème de champignon et la combinaison des deux est divine.
 
Rien que d’y repenser, je salive. Allez, je le jure ici, cette fois je n’attendrais pas une autre année avant de m’offrir une nouvelle visite dans l’une des adresses du chef Simon Rogan ! 
 
Aulis Dinner Menu (de 10 à 15 plats) :  1,280 HKD par personne – du Lundi au Samedi. Le diner commence à 19h30 et les clients sont priés d’être à l’heure puisque toute la table (qui peut accueillir jusqu’à 12 personnes) est servie en même temps.
Aulis Saturday Lunch (9 plats): 880 HKD par personne
 
Aulis Hong Kong
UG08, Sino Plaza, 255 Gloucester Road – Causeway Bay
 

 
Cet article s’appuie sur un diner gratuit organisé par Aulis et n’a pas donné lieu à une rétribution financière. L’avis exprimé est donc 100% celui de son auteur.
 













 



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 30 Juillet 2020 - 07:00 CHAAT, un ticket pour l’Inde


Nouveau commentaire :
Twitter