The ThirtySix Bar & Co, le royaume du Highball

24 Janvier 2019


The ThirtySix Bar & Co, le royaume du Highball
par Aude
 
Le Highball ? Un cocktail que j’ai découvert pour la première fois cette semaine chez The ThirtySix Bar & Co qui vient d’ouvrir sur Hollywood Road. Mais concrètement, c’est quoi ? Le Highball est un cocktail qui a été popularisé aux États-Unis dans les années 1890 par l’acteur Anglais E.J. Ratcliffe et qui était aussi une boisson très appréciée de ceux qui voyageaient à bord des trains de luxe comme l’Orient-Express.  On appelle Highball tout cocktail qui mixe un spirit et un soft (donc par exemple un Gin-Tonic est une version moderne du Highball), le plus souvent de l’eau pétillante. 
 
The ThirtySix Bar & Co va puiser dans cet héritage historique et culturel pour réveiller le Highball et le moderniser avec des spirits artisanaux, de l’eau pétillante faite maison, des bitters uniquement disponibles en quantité limitée et des herbes fraiches. 
 
Le lieu est canon. On ne s’y attend pas forcément en empruntant l’ascenseur à côté de Paisano … Ascenseur qui s’arrête au premier étage sur un restaurant indien avant de s’ouvrir, au deuxième, sur un bar aux accents Art-Déco avec des touches de pop-culture Japonaise vintages. La déco est également inspirée des trains de luxe du siècle dernier dans lesquels les passagers sirotaient tranquillement leur Highballs. Le lieu pourrait être intimidant, surtout pour une novice totale du Highball comme moi, mais il se révèle accueillant avec ses petites alcôves et ses gros canapés en cuir. La star du lieu ? The Vault, une sorte de coffre-fort éclairé de néons rouges et oùsont conservés les spirits rares que vous pouvez commander à la bouteille ou au shot si vous vient l’envie de tester quelque chose d’unique. 
 
Et les cocktails ? Le menu est court (c’est parfait !) et propose quelques Highballs mais aussi un ou deux cocktails classiques revisités. 
 

The ThirtySix Bar & Co, le royaume du Highball
Allez, on attaque avec un Highball. Un classique (mais je crois celui que j’ai préféré ce soir) : le Highlander(HKD 140) qui mixe du whisky BenRiach avec de l’eau pétillante maison. C’est simple mais absolument parfait ! Et moi qui déteste le whisky et n’en commande jamais ! 
 

The ThirtySix Bar & Co, le royaume du Highball
J’ai aussi adoré regarde les deux bartenders à l’œuvre (2 femmes … girl power). La glace est faite maison, avec de l’eau minérale, congelée à une température précise et pendant 2 jours pour la rendre parfaitement translucide puis coupée à la main et taillée avant d’être mise dans le verre. Elles versent ensuite le spirit directement sur la glace mais le soft sur les côtés du verre et non directement au contact de la glace pour éviter que les bulles ne figent. Le zeste de citron par exemple est frotté sur le côté du verre et non mis dans le cocktail. Pourquoi ? Vous aurez comme cela une odeur citronnée à la dégustation mais pas l’amertume du zeste en bouche. Une attention méticuleuse aux détails !

On enchaine sur un autre Highball ? Le Terroir (HKD 140) mêle St George Terroir Gin et purée de pastèque maison. 
 

The ThirtySix Bar & Co, le royaume du Highball
El Mismo (HKD 100) est lui à base de Rhum Diplomatico Planas et de jus de citron vert maison. J’aime bien la petite historie derrière celui-ci : el mismo est un dérivé de lo mismo qui en Espagnol veut dire « le même » et la légende dit qu’au 19eme siècle, un groupe d’Américains commandent des cocktails au rhum et à l’eau pétillante au Cosmpolitan Club de Cuba et que leurs amis Cubains demandent au serveur « lo mismo », ce que le groupe d’Américains a pris pour le nom du cocktail. 
 

The ThirtySix Bar & Co, le royaume du Highball
Vous avez envie d’un cocktail qui ne soit pas « juste » un spirit et un soft ? Pas de problème, c’est aussi possible. Je vous recommande chaudement le B for Mayor’s Boilemaker (HKD 120) à base de bourbon Rebel Yell Kentucky, de liqueur Tchèque Becherovka, sirop de thym, jus de citron et mousse de bière. Le gout du sirop de thym est divin. Et j’ai adoré la mousse de bière, vous avez l’odeur de la bière mais pas le goût, c’est très étonnant. Ce cocktail aussi a une jolie petite histoire : il est inspiré par Antoni Josef Cermak, maire de Chicago dans les années 1930 et premier maire non né sur le sol Américain, qui aimait boire la liqueur Becherovka de sa Tchéquie natale avec un peu de bière. 
 
Qui a dit qu’autour de LKF les bars ne pouvaient pas être quali et surprenants ? Pas moi ! J’ai déjà hâte d’emmener ma moitié chez The ThirtySix Bar & Co, je sais qu’il va adorer. 



The ThirtySix Bar & Co
2/F, 23 Hollywood Road - Central 



 



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Février 2019 - 08:00 NOSH lance ces repas équilibrés végétariens


Nouveau commentaire :
Twitter