Portraits de femmes – Sheila, Managing Director et Co-Founder de Protelicious

18 Avril 2019


par Aude Camus
 
Il y a quelques semaines, alors que j’assistais à un lancement presse, je me suis vu offrir une boisson plutôt inattendue lors d’un cocktail : un smoothie. Et attention, pas n’importe quel smoothie, un smoothie à base de protéine de lactosérum (aussi appelé petit-lait, soit le liquide riche en eau et protéines et très faible en matières grasses, issu de la coagulation du lait). Intriguant ! Et suffisamment bon au goût pour me donner envie de creuser un peu le sujet et d’en apprendre un peu plus sur les bénéfices du lactosérum. Et qui mieux que Sheila Partrat, Managing Director et Co-Founder de Protelicious, la compagnie qui importe la protéine de lactosérum à Hong Kong, pour discuter de tout cela ? Rendez-vous été donc pris quelques semaines plus tard et c’est autour de bouchées protéinées que j’ai eu la chance de découvrir Sheila et son parcours inspirant. 
 

Portraits de femmes – Sheila, Managing Director et Co-Founder de Protelicious
Bonjour Sheila. Merci de prendre le temps de me rencontrer aujourd’hui ! Peux-tu m’en dire un peu plus sur toi et sur ton parcours ? Comment en-est tu arrivée à lancer ta propre compagnie ici à Hong Kong ? 
Je suis une fière Canadienne, comme le laisse deviner les nombreux eh ?? qui ponctuent mes phrases. J’ai un Bachelor en Food Science de l’université de McGill et aussi un Master en Economics et Media Studies de l’université Paris II. Ma passion pour tous les sujets qui touchent à la nutrition et à la santé remonte à il y a des années et pourtant je n’aurais JAMAIS imaginé travailler dans cette industrie. 
 
Je travaillais en tant qu’éditeur à Paris avant que nous ne déménagions à Hong Kong en 2006. C’est là que deux de mes enfants ont commencé à rencontrer d’importants problèmes de santé ce qui m’a poussée à me replonger dans mon background scientifique et à tenter de trouver des solutions en étudiant les corrélations entre nutrition et santé. En quelques années, nous avons pu régler les problèmes de santé de mes enfants et je suis devenue un puit de connaissances sur le sujet. J’ai suivi cet élan devenant conférencière puis auteur puis speaker lors de TEDx avant de finalement co-créé Protelicious. 
 
Comment en suis-je arrivée à Protelicious ? Avec deux des personnes avec lesquelles je donnais des conférences, nous avons décidé d’écrire un livre Keys to Independence, Leaving Home to Study. Je me suis occupée de la partie sur les liens entre nutrition et santé ce qui m’a notamment amenée à faire beaucoup d’expériences et de fact-check avec mon ami – aujourd’hui Chief Science Office de Protelicious – le Dr. Jean-François Lesgards, qui a un Post Doctorat en Chimie et Biochimie et avait de l’expérience sur l’utilisation clinique du lactosérum dans des cas de cancer ou maladies cardio-vasculaires par exemple. Cela m’a permis de comprendre deux choses : la protéine de lactosérum a un pouvoir inimaginable en matière de santé mais se procurer cette protéine est une vraie mission. Appelez cela le destin si vous le souhaitez mais après avoir fait cette découverte grâce à Jean-François, je suis tombée sur un vieil ami qui avait importé une demie tonne de cette protéine à Hong Kong pour les mixer avec des parfums gourmands. Y goûter c’est l’adopter, j’ai été conquise. J’ai toujours fait attention à mon alimentation mais jamais aucun ingrédient auparavant n’avait eu un tel impact sur ma santé globale et sur mon bien-être. En plus d’être bon ! Mon ami a dû quitter Hong Kong et j’ai racheté le fond de business pour créer mon propre business. 
 
Où trouve-t-on Protelicious pour l’instant ?

Portraits de femmes – Sheila, Managing Director et Co-Founder de Protelicious
En ligne sur notre e-shop. Notre site n’est pas qu’un site marchand, il a aussi une vocation d’éducation notamment via les articles que Jean-François et moi-même écrivons. Tant de gens ignorent l’incroyable impact que peuvent avoir des protéines de qualité sur notre santé ! Nous sommes aussi distribués dans quelques adresses comme Escada Sports
 

Portraits de femmes – Sheila, Managing Director et Co-Founder de Protelicious
Mais le plus gros de notre business est B2B avec des adresses qui utilisent Protelicious dans leurs préparations notamment les cafés et les smoothies : Nood Food ou Classified par exemple.  
 
Quels sont les plans de développement ? 
Nous avons aujourd’hui la capacité de nous étendre à l’international. Cela a été un gros challenge pour nous notamment en termes de sourcing. Mais aujourd’hui, nous sourcons nos produits directement auprès du 4ème producteur mondial de laitages, basé en Nouvelle-Zélande, et nous faisons nos mélanges dans une usine récompensée pour sa qualité. Nous avons donc désormais accès à une protéine de lactosérum de qualité supérieure, pressée à froid et avons les certifications pour entrer sur les marchés Chinois, Nord-Américain et Asie du Sud-Est. D’ici la fin de l’été nous serons ainsi dispo sur Amazon aux États-Unis. 
 
Et puis, nous travaillons aussi à agrandir notre gamme de produits, mais chut pour l’instant c’est secret ! 
 
Quel a été, pour toi, le plus gros challenge en lançant ta boîte à Hong Kong ?
Pour moi, il y a eu deux gros challenges.
 
L’approvisionnement pour commencer. Je ne tiens absolument pas à renoncer à la qualité de notre ingrédient principal : une protéine de lactosérum extraite à froid sur un lait produit par des vaches nourries à l’herbe. Le problème c’est que les recherches sur les vertus de cet ingrédient sont encore récentes et que donc pour l’instant l’approvisionnement est assez pauvre et va en priorité aux multinationales alors que des start-ups comme la mienne ne font même pas partie de l’équation. 
L’année dernière, nous avons eu la chance d’être approchés par le numéro 4 au monde des produits laitiers pour un projet de Joint-Venture. Notre approche, démocratiser la protéine de lactosérum et la faire sortir de l’univers du fitness en l’amenant sur la table du petit-déjeuner  des urbains, leur plaisait. Mais nous étions trop petits pour une Joint-Venture, cependant ils ont rendu notre approvisionnement beaucoup plus facile d’où notre production en Nouvelle-Zélande que je mentionnais juste avant. 
 
Le deuxième challenge a été, et est toujours, d’éduquer les gens. Les protéines sont un des macronutriments les moins bien compris alors qu’elles sont essentielles au bon fonctionnement de notre corps. Les bonnes protéines ont des vertus détoxifiantes et anti-oxydantes incroyables. Je passe la plus grosse partie de mon temps à transmettre mon savoir sur les protéines et à éduquer via différents supports dont mon ebook disponible ici  en téléchargement gratuit. 
 
Et qu’est-ce qui est, pour toi, s le plus excitant dans le fait d’avoir ton propre business ? 
Recevoir des retours des consommateurs est extrêmement motivant : emails, témoignages … 
Je trouve aussi très excitant de présenter ce produit aux gens du FnB et de les faire sortir des sentiers battus mais aussi de m’attaquer à des univers dans lesquels on n’imagine pas forcément voir des protéines : nous lançons, par exemple, très bientôt un menu Detox & Rejuvenate dans un hôtel de luxe. 
 
Une journée type dans ta vie, en ce moment ça ressemble à quoi ?

Portraits de femmes – Sheila, Managing Director et Co-Founder de Protelicious
Je démarre à 6h du matin sur mon tapis de yoga. Je suis professeur de yoga Kundalini et j’ai plus de 5000 heures de pratique à mon actif. Sans ma pratique quotidienne du yoga et de la méditation, je crois bien que mon expérience entrepreneuriale serait très différente ! Ma journée de travail commence vers 8h30. J’ai la chance travailler avec une équipe intelligente, dévouée et qui partage mes valeurs. Nous faisons énormément de télétravail puisque nous sommes répartis entre la France, le Royaume-Uni et Hong Kong. Notre état d’esprit est « la famille d’abord », nous avons tous des enfants et organisons notre vie autour de cette priorité, ce qui ne change pas notre motivation dans notre travail. 
Vis à vis des clients, mon rôle est autant d’étendre notre pénétration du marché que de les éduquer. Je donne aussi des conférences de temps en temps ce qui est un super moyen de rester en phase avec les attentes du marché. 
 
Quelles sont tes adresses chouchoutes pour te faire du bien au corps, à l’esprit mais aussi à l’estomac à Hong Kong ? 
Je crois dur comme fer au principe d’émancipation donc j’essaye au maximum de m’appuyer sur moi pour tout ce qui est entretien de mon corps et de ne compter sur des éléments extérieurs que quand il s’agit de me faire plaisir. Par exemple pour le yoga, je suis ma propre élève. Ma pratique joue réellement un rôle crucial dans ma vie et je ne manque jamais une séance de méditation. L’esprit se cale sur la respiration donc en maitrisant votre respiration vous acquérez la capacité de de contrôler votre esprit et les 1,000 pensées qu’il produit à la seconde. Pour ce qui est du plaisir, je suis une vraie foodie ! La nourriture me procure plaisir et satisfaction. 
 

Portraits de femmes – Sheila, Managing Director et Co-Founder de Protelicious
Pour un repas simple et casual, j’aime aller chez Classified pour un smoothie Protelicious et une salade de quinoa. DiVino propose, selon moi, la meilleure burrata de Hong Kong. Pas étonnant quand on sait que le propriétaire est Italien et fait venir sa burrata directement de là-bas. J’aime aussi beaucoup la sélection de fromages du restaurantLa Fromagerie sur Elgin Street, des fromages Français à accompagner d’un bon petit verre de vin. Je leur achète aussi régulièrement des plateaux de fromages pour chez moi. Pour une envie sucrée, j’aime beaucoup Sweet Fashion House qui propose des pâtisseries aussi bonnes que belles. Et côté santé, en plus de Protelicious, je pratique le jeûne intermittent qui apporte des bénéfices considérables. Si le sujet du jeûne vous intéresse, je ne peux que vous recommander le livreThe Complete Guide to Fasting: Heal Your Body Through Intermittent, Alternate-Day, and Extended Fasting du Dr Jason Fung. 










 



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter