Portraits de femmes – Isabelle, Managing Director de BÉABA

30 Juin 2021


par Aude Camus
 
Petite question pour les mamans qui me suivent. Avez-vous un BabyCook ? Je me souviens de la première fois que j’ai entendu parler de ce robot cuiseur, sorte de Thermomix pour préparer les petits plats des bébé et bambins. Je me suis dit : « mais pourquoi s’encombrer d’un BabyCook quand on peut tout simplement utiliser ses casseroles ? ». 

Portraits de femmes – Isabelle, Managing Director de BÉABA
Car oui, avant j’avais des principes. Maintenant j’ai un enfant. Et j’ai aussi un BabyCook. Et confession de maman, c’est probablement l’ustensile bébé non indispensable (car oui effectivement on peut aussi utiliser des casseroles) que je trouve le plus utile et que je recommanderais à n’importe quels jeunes parents les yeux fermés !
 
J’ai une vraie petite foodie à la maison. Il faut dire que la pomme ne tombe jamais très loin du pommier. Nous avons commencé sa diversification alimentaire et la nourriture solide dès ses cinq mois et franchement le BabyCook nous a bien facilité la tâche. Tout d’abord parce qu’il permet de cuire à la vapeur donc sans matière grasse et en conservant les éléments nutritionnels de chaque ingrédient. Ensuite parce que, pendant que le repas cuit, vous pouvez faire autre chose sans avoir à surveiller votre casserole et dieu sait que chaque minute est comptée quand on est jeunes parents. Aussi parce que cela vous évite d’utiliser trois ou quatre casseroles différentes et donc d’avoir à les laver. Sans compter que c’est simple comme bonjour, deux boutons, deux fonctions, clairement pas besoin d’être ingénieur (parfait quand on souffre de « baby brain »). Et enfin, parce que c’est finalement un objet plutôt design et qui ne prend pas beaucoup de place dans la cuisine. Bref, je ne me suis pas reconvertie en vendeuse de téléachat mais tout ça pour dire qu’aujourd’hui le BabyCook est devenu un objet identitaire au même titre que le Thermomix, la machine Nespresso ou l’aspirateur Dyson. J’ai donc voulu en savoir plus sur la marque, BÉABA, à laquelle on doit ce beau succès. Une marque spécialisée dans les accessoires pour enfants donc. J’invite les parents à fouiller dans leurs placards, que cela soit le purificateur d’air dans la chambre de votre enfant, votre babyphone, les couverts ergonomiques pour apprendre à votre bébé à utiliser une cuillère ou encore les petits pots en silicones que vous utilisez pour stocker les compotes maisons ou les snacks, je suis sûre que vous avez au moins un produit BÉABA chez vous. Et cocorico, c’est une marque Française. Et qui mieux pour m’en parler que sa Managing Director à Hong Kong, Isabelle Brahin ?
 
 
Bonjour Isabelle. Merci de prendre le temps de me rencontrer et de répondre à mes questions. Pourrais-tu commencer par te présenter et me parler notamment de ton parcours chez BÉABA ?

Portraits de femmes – Isabelle, Managing Director de BÉABA
J’ai rejoint BÉABA il y a plus de 15 ans, en 2004, en France. La compagnie elle-même a été fondée en 1989 avec le lancement du BabyCook et c’était déjà une marque en belle expansion lorsque j’ai rejoint les équipes. L’objectif était alors de grossir à l’international. Nous avons commencé par nous concentrer sur l’Europe, en ouvrant des bureaux en Espagne et au Royaume Uni. Puis, une fois bien implantés en Europe, nous avons attaqué le marché Américain à partir de 2008. Et en 2014 l’Asie s’est imposée comme suite logique de l’expansion et nous avons ouvert le bureau de Hong Kong. Je suis ici depuis cette date. Je supervise les opérations en APAC et notre bureau a aussi pour vocation de soutenir le bureau de Shanghai puisque la Chine est aujourd’hui notre plus gros marché. Ces 15 dernières années ont été riches en expériences et j’ai grandi, professionnellement et personnellement, au côté de la marque. Nous avons notamment racheté deux autres marques enfants : Red Castle et Childhome.
 
 
Qu’est-ce qui, selon toi, a fait le succès de BÉABA ?
 
Son esprit pionnier. Le BabyCook a été lancé il y a 35 ans. À l’époque personne ne parlait de la DME (Diversification Menée par l’Enfant), il n’y avait pas de livres de chefs avec des recettes pour enfants et la nutrition n’était pas un sujet à la mode. BÉABA s’est fixée, dès le début, pour mission de redonner le pouvoir aux parents en leur offrant un outil hyper simple qui leur permettrait de gérer l’alimentation de leurs enfants. Sans mentir, nous avons littéralement lancé une nouvelle catégorie d’accessoires pour bébés. Un autre ingrédient de notre succès, selon moi, est le fait que nous avons toujours eu en tête que nos produits étaient autant pour les parents que pour leurs enfants. Les parents sont ceux qui vont choisir les accessoires que leurs enfants vont utiliser, et nous voulons que ceux-ci soient bien évidemment pensés pour les enfants mais aussi pour leurs parents. Tant au niveau du design que de la durabilité. Et par parents nous entendons mamans et papas, donc des produits qui plaisent à tous finalement.

Portraits de femmes – Isabelle, Managing Director de BÉABA
Tout cela est assez bien résumé dans nos valeurs d’entreprise qui sont la simplicité, le design et l’innovation. Chacun de nos produits est utile, simple d’utilisation (parce qu’être parents est suffisamment compliqué comme cela) et design. L’idée est que les parents soient fiers de posséder des produits BÉABA.
 
 
Quel a été, jusqu’ici, le plus gros défi dans ta carrière chez BÉABA ?
Un défi a été de grossir et donc de faire en sorte que la marque soit pertinente dans tous les pays et pour toutes les cultures. Par exemple, nous n’avons pas tous la même approche de l’alimentation infantile. Le BabyCook a très vite fonctionné dans certains pays et moins vite dans d’autres. 

Portraits de femmes – Isabelle, Managing Director de BÉABA
Mais finalement il s’agit de savoir raconter une histoire car tous les bébés du monde ont besoin de manger et on des besoins nutritionnels similaires.
 
Un autre défi a été de nous faire connaitre, et reconnaitre, en dehors de la catégorie alimentation. Le digital nous a beaucoup aidé sur ce point.
 
 
Et la plus belle récompense ?

Portraits de femmes – Isabelle, Managing Director de BÉABA
Voir la marque grossir et les équipes grandir, personnellement et professionnellement, comme je l’ai moi-même fait. Je suis aussi très fière de la durabilité de nos produits et du fait que de nombreux parents les utilisent depuis des années.
 
 
En parlant de vos produits, y-en-a-t-il un qui est particulièrement cher à ton cœur ?
On ne parle que de lui mais difficile de ne pas répondre le BabyCook.

Portraits de femmes – Isabelle, Managing Director de BÉABA
J’ai presque l’impression de jouer un rôle, personnellement, dans l’éducation culinaire des bébés tout autour de la planète. 

Portraits de femmes – Isabelle, Managing Director de BÉABA
Mais notre autre produit phare, le Cocoonababy de Red Castle est aussi un produit que j’aime beaucoup parce qu’il représente les tous premiers mois de la vie d’un enfant et participe à des moments uniques entre les bébés et leurs parents.
 
 
Une journée type dans ta vie en ce moment ça ressemble à quoi ?
En semaine ou le weekend ? En semaine les choses ont pas mal changé avec le COVID puisqu’avant je passait beaucoup de temps dans l’avion. Aujourd’hui les réunions téléphoniques ont remplacé mes voyages dans nos différents bureaux en Asie. Je gère également tous nos partenaires depuis Hong Kong. Je suis aussi en contact permanent avec la France. Le weekend je profite de tout ce qu’Hong Kong a à offrir. J’aime notamment passer la journée à la plage ou en mer, je pratique le yoga et j’adore tester de nouveaux restaurants.
 
En parlant de ce que Hong Kong a à offrir, tu nous donnerais tes bons plans et les choses que tu aimes faire ici ?
Du yoga, des randonnées, des tours Street Art … la liste des choses que j’aime faire ici est longue. Pour moi le meilleur moyen de commencer la journée c’est avec une session de windsurf à Stanley Beach. Pour une journée à la plage j’aime Sheung Sha, Tai Long Wan et Round Island où j’accoste en bateau. Et puis manger … Des moules sur la plage à Cococabana à Shek O, des dim sum dans n’importe quelle adresse qui propose des bons xiao long bao et siu mai, un barbecue sur la plage ou encore des sushis chez Sushi Masa, mon QG pour le déjeuner en semaine.
 
 
 
Les produits BÉABA sont disponibles dans tous les magasins spécialisés de Hong Kong dont notamment mothercare mothercourt Babycentral Petit Tippi Baby Sophie Sogo Yata New Yaohan Fortress HKTVmall  etc








 


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 26 Novembre 2021 - 08:50 Portraits de femmes – Caroline, THE FRENCH GIRL


Nouveau commentaire :
Twitter