Les conseils d’un pro pour monter sa boite à Hong Kong

20 Mai 2021


Les conseils d’un pro pour monter sa boite à Hong Kong
Cet article a été écrit en partenariat avec le cabinet comptable K.F.Lam & Co
 
Entre sa position géographique de choix qui en fait la porte d’entrée pour la Chine ou les pays émergents de la région comme le Vietnam, la Thaïlande ou l’Indonésie (hors COVID, cela va de soi), son taux d’imposition particulièrement avantageux et ses règlementations plutôt simples, Hong Kong est depuis longtemps connue pour être une ville propice à l’entrepreneuriat. Rien de surprenant donc à voir la ville se positionner au troisième range du classement Ease of Doing Business. Si la pandémie a clairement mis un frein à de nombreux projets, et été une catastrophe économique pour certains business, elle s’est aussi révélée une opportunité pour d’autres qui (par nécessite ou pas) y ont vu l’occasion de se lancer. L’entrepreneuriat, à l’international, est d’ailleurs en hausse.  L’envie de monter votre boite vous titille ? Nous nous sommes associés avec le cabinet comptable K.F.Lam & Co pour vous partager quelques conseils de base qui vous permettront de vous lancer sereinement.

Les conseils d’un pro pour monter sa boite à Hong Kong
Quel est le meilleur statut pour créer son entreprise à Hong Kong ?<
À Hong Kong, le statut juridique le plus courant est celui de la « limited company » ou la société à responsabilité limitée comme nous la connaissons en France. Avec ce statut, votre responsabilité est limitée à votre apport dans la compagnie. Le processus de création d’une telle société et assez simple et s’articule autour des quatre étapes suivantes :
 
Étape 1
Choix du nom et du type de responsabilité : est-ce que votre responsabilité est limitée par vos parts dans la société ou par garantie (ce dernier statut étant celui choisis par les institutions à but non lucratif).
 
Étape 2
Dépôt de votre dossier, en ligne ou au Queensway Government Offices, Ce dossier devra impérativement comprendre votre Incorporation Form, une copie des Company’s Articles of Association (un document officiel qui établit les règles sur la gouvernance de votre société), et une Notice to Business Registration Office.  
 
Étape 3
Une fois que votre dossier a été approuvé, vous pouvez récupérer votre Certificate of Incorporation et votre Business Registration Certificate.
 
Étape 4
Si besoin, par exemple pour une compagnie dans le domaine du FnB, vous devez faire les demandes de permis et licences nécessaires au déroulement de vos activités.
 
 
Quel type de visa dois-je avoir si je monte ma compagnie ?

Les conseils d’un pro pour monter sa boite à Hong Kong
Si vous n’êtes pas encore résident permanent, il vous faut un visa pour pouvoir travailler et rester à Hong Kong. En tant qu’entrepreneur vous pouvez opter pour un Investment as Entrepreneur visa ou bien vous embaucher via votre compagnie sous le programme de General Employment Policy.
 
Dans le cas d’un visa entrepreneur, il vous faudra prouver que votre compagnie a ses activités à Hong Kong et contribue donc à l’économie locale. Dans le cas d’un visa employé, il vous faudra vous verser un salaire tous les mois (avec un minimum obligatoire sans quoi votre visa ne sera pas accepté. Ce minimum étant non officiellement fixe à 18,000 HKD).
 
 
Quels sont les démarches nécessaires chaque année pour s’assurer que la compagnie reste administrativement opérationnelle ?
Il vous faudra renouveler votre Business Registration tous les ans. En plus de cela, il vous faudra vous assurer de soumettre votre Audit Annuel et remplir la feuille d’impôts de votre compagnie et donc payer les impôts correspondants.
 
 
En parlant d’impôts, à quoi dois-je m’attendre à Hong Kong ?
La première bonne nouvelle est que, en vertu du principe constitutionnel « One Country, Two Systems », les sociétés domiciliées à Hong Kong ne sont pas soumises aux impôts Chinois. Le système d’imposition local est plutôt simple à comprendre et, de façon générale, le taux d’imposition des compagnies est de 16,5%. Le saviez-vous : si une partie de vos activités, générant du revenu, se déroulent en dehors de Hong Kong alors ce revenu n’est pas imposable. Il vous faudra faire ce que l’on appelle une « offshore tax claim ».
 
 
Ou que vous soyez dans votre process entrepreneurial, faire appel a un cabinet qui connait les régulations locales vous permettra d’aborder les étapes ci-dessus, mais aussi celles qui vous attendent une fois que votre compagnie est opérationnelle, avec sérénité.
 

 

Les conseils d’un pro pour monter sa boite à Hong Kong
Raymond Lam
raymond@libration.com.hk
+852 3118 2261
 
K.F.LAM & Co
Certified Public Accountants (Practising)
Unit 3, 10/F, Arion Commercial Centre
2-12 Queen’s Road West
Sheung Wan
















 


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 07:00 La liste Madame – Octobre 2021


Nouveau commentaire :
Twitter