Le Guide Pratique des vacances d’été entre la France et Hong Kong en période de COVID-19

7 Août 2020


Le Guide Pratique des vacances d’été entre la France et Hong Kong en période de COVID-19
Contenu fourni par AD MediLink 
 
Vous avez longuement hésité (ou peut-être pas du tout), suivi l’actualité avec anxiété, bataillez pour trouver un billet d’avion mais ça y est, vous êtes enfin en France et profitez de vos vacances ou alors vous êtes dans les starting blocks et priez jusqu’au bout pour que votre vol ne soit pas annulé en last minute. Profitez-bien, chez Hong Kong Madame on vous envie nous qui avons fait le choix, un peu forcé, de rester ici cet été. Et quitte à être coincés à Hong Kong, on en profite pour créer du contenu. Comme ça, vous aurez de la lecture pour votre quarantaine ! On a aussi décidé de vous aider à aborder ces vacances en France, et le retour à Hong Kong, avec sérénité, parce que les vacances après tout c’est fait pour déconnecter, en s’associant avec les experts en assurance santé d’AD MediLink pour vous proposer un guide pratique qui répond aux questions que vous pourriez avoir avant votre départ, pendant votre séjour en France et pour votre retour à Hong Kong. 
 
Ce guide a été rédigé la semaine du 4 Août. La situation actuelle est telle que les règles évoluent d’une semaine sur l’autre. N’hésitez donc pas à rester informer et/ou à contacter AD Medilink pour être sûrs des informations à jour. 
 
 
Quelles sont les exigences pour partir en France ?

Il n'est pas obligatoire de présenter un test négatif au COVID-19 pour vous rendre en France si vous venez de Hong Kong. Si vous ne présentez pas de test négatif à l'arrivée, une quarantaine de 14 jours pourrait vous être imposée, à la discrétion des autorités françaises.
Les modalités de cette quarantaine restent cependant floues. En pratique, les différents témoignages sur les réseaux sociaux montrent des expériences très disparates en termes de contrôles. Il est ainsi recommandé de faire le test dans les 72h avant l'embarquement pour tout retour en France métropolitaine, au cas où les règles ou contrôles viendraient à changer.
Attention : un test négatif effectué dans les 72h est obligatoire si vous souhaitez vous rendre dans les collectivités territoriales d'Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion, Mayotte, Polynésie Française...). 
Par ailleurs, depuis le 8 avril, toute personne rentrant en France doit remplir une attestation ainsi qu’une déclaration sur l’honneur qu’elle n’a aucun symptôme du COVID-19. Les documents à télécharger et à imprimer se trouvent sur le site du ministère de l’intérieur.
 
 
Où faire un test avant son départ de Hong Kong ?

Il existe deux types de tests :
-       Le test virologique, qui détecte la présence du COVID-19 dans le corps. Il s’agit d’un test ADN (ou test PCR), fait en prélevant un échantillon des voies respiratoires inférieures par le nez (aussi appelé NPS) ou la gorge (le CDC  – Center for Diseases Control and Prevention - recommande un prélèvement par le nez pour des résultats plus fiables).
-       Le test sérologique, qui consiste à rechercher si une personne a développé une réaction immunitaire après avoir été en contact avec le COVID-19 par une prise de sang ensuite analysée ou bien par un test sanguin (au doigt) à réaliser chez soi.*
À noter que le test sanguin effectué à la maison ne devrait pas être utilisé comme seule base pour le diagnostic et que des tests complémentaires seront nécessaires en cas de résultat positif.
 
À Hong Kong, certains hôpitaux ou cliniques offrent à la fois un prélèvement d’échantillon par voie respiratoire et un test sanguin pour des résultats plus concluants.

1. Dans le privé 

À l'heure où nous rédigeons cet article, les cliniques et hôpitaux privés de Hong Kong semblent surchargés par les demandes de test COVID-19. Les délais d'attentes pour prendre un rendez-vous peuvent prendre plusieurs jours. Les délais pour obtenir les résultats peuvent également être rallongés, en raison de la 3ème vague de COVID-19 à Hong Kong qui a commencé début Juillet.

Les hôpitaux privés 
AD MediLink a réuni pour vous toutes les informations sur les 7 hôpitaux privés proposant à ce jour les tests, à savoir le Hong Kong Sanatorium, Matilda, Tsuen Wan Adventist, Canossa, Hong Kong Adventist et Union.
Les tests sont disponibles dans leur “outpatient departments” et sont effectués en personne, sauf indication contraire. Veuillez noter que certains hôpitaux privés peuvent refuser des cas suspects ou à haut risque et envoient les patients concernés dans le secteur public. 
Les prix varient en fonction des hôpitaux et des tests effectués. Ils oscillent entre 1,500 et 3,800 HKD. Les résultats peuvent être disponibles soit en quelques heures, soit sous 2 jours.
 
Voir la liste complète des hôpitaux offrant le test COVID-19 avec leurs prix, procédures et éligibilité.
 
Les cliniques privées
De nombreuses cliniques privées proposent également des tests de dépistage pour le COVID-19 à Hong Kong, dont London Medical Clinic, OT&P, Central Health Medical Practice, Quality HealthCare, Marina Medical et LifeHub.
Les prix oscillent selon les tests effectués et les cliniques : de 280 à 4,388 HKD. Les résultats peuvent être disponibles le jour même ou sous 3 jours. 
 
Voir la liste des cliniques offrant le test COVID-19 avec leurs prix, procédures et éligibilité.
 
2. Dans le public

Pour être testé au sein d’un des 43 hôpitaux publics de Hong Kong, il vous faudra d’abord effectuer une consultation (180 HKD) avec un médecin, qui déterminera votre éligibilité au test selon vos symptômes et selon que vous ayez ou non voyagé ou été en contact avec une personne positive au COVID-19 au cours des 14 derniers jours. Si vous êtes éligible, un test virologique gratuit sera effectué.
 
Attention : les hôpitaux publics ne délivrent pas de certificat médical attestant que vous n'êtes pas porteur du virus. 
 
 
 
Le test est-il couvert par mon assurance santé ?

Oui, mais à certaines conditions :
-       Avoir des symptômes et/ou;
-       Avoir voyagé à l’étranger ou été en contact avec une personne positive au COVID-19 au cours des 14 derniers jours et/ou;
-       Le test a été prescrit par un médecin et/ou;
-       Être couvert(e) par votre assurance pour les prestations ambulatoires ou pour les soins de bien-être (selon le produit).
Certains assureurs étendent leur couverture “test COVID-19” à leurs assurés disposant uniquement d’une couverture en cas d’hospitalisation.
 
 
Quelles sont les règles applicables en France ? 

Depuis le 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans les lieux clos recevant du public.
 
Veillez à respecter les mesures barrière (lavage des mains…) et la distanciation physique (1 mètre). 
 
En France, le masque est obligatoire dans les transports en commun, les trains, les taxis et les VTC.
Il est interdit de se réunir à plus de 10 sur la voie publique, sauf s’il s’agit d’un rassemblement professionnel ou d’une visite guidée animée par un guide-conférencier. Enfin, les discothèques sont fermées jusqu’au 1er septembre au moins, tout comme les foires ou festivals réunissant plus de 5 000 personnes.
 
En cas de symptômes évoquant le COVID-19, évitez les contacts ; appelez un médecin, qui vous prescrira un test virologique si cela s’avère nécessaire. Si vous êtes testé positif, vous serez invité à rester confiné chez vous pendant 14 jours, ou dans un lieu mis à votre disposition ; appelez le 15 si vous avez des difficultés respiratoires.
 
 
Si je suis hospitalisé en France (et n’y réside pas), serais-je couvert ?

Contrairement à d’autres types d’assurances générales (événements, responsabilité civile), les épidémies / pandémies ne constituent pas une exclusion générale au titre des prestations médicales. Cela signifie que vous devriez être couvert à la fois pour le diagnostic et le traitement du COVID-19. Si vous n’êtes pas déjà couvert par votre travail ou par une assurance individuelle, il est fortement conseillé de souscrire une assurance internationale.
 
Il est préférable que vous soyez couvert par une assurance médicale avant un éventuel diagnostic du COVID-19. Si vous obtenez une assurance une fois que vous l’avez contracté, le COVID-19 peut en effet être considéré comme une condition préexistante et être ainsi exclu de votre couverture.
 
Pour faire le point sur votre assurance, contactez l'équipe francophone d’AD Medilink.
 
 
Quelles sont les exigences à mon retour à Hong Kong ?

Avant d’embarquer pour Hong Kong, vous devez compléter le formulaire de déclaration de santé. Vous pouvez le remplir en ligne et sauvegarder le QR code qui sera scanné à l’arrivée à l’aéroport de Hong Kong. Ce QR code est valable pendant 48h. Attention : ce formulaire est juridiquement contraignant, ce qui signifie qu’une information erronée ou malhonnête constitue une infraction pénale.
 
Il est également conseillé de télécharger l’application mobile “StayHomeSafe”, qui est à utiliser lors de la quarantaine.  
 
A l’arrivée à l’aéroport de Hong Kong, votre température est contrôlée et votre formulaire de déclaration de santé est collecté. Un bracelet vous est remis et vous devez enregistrer ce dernier sur l’application mobile.
 
Ensuite, vous devez obligatoirement subir un test au Centre de collecte d’échantillons temporaires installé à Asia World Expo, et y attendre le résultat (l’attente peut être longue, certains voyageurs ont attendu plus de 8h). Si vous devez attendre les résultats pendant la nuit, vous serez hébergés au Regal Oriental Hotel.
 
En cas de test négatif, vous serez autorisé à rejoindre, à votre choix, votre domicile ou un hôtel réservé au préalable pour effectuer votre quarantaine. En cas de test positif, vous serez admis dans une structure hospitalière.
 
 
Quelles sont les exigences des quarantaines à Hong Kong et où puis-je booker une chambre ? 

A l’arrivée à Hong Kong, une quarantaine de 14 jours est imposée.
 
Le trajet entre le Asia World Expo (ou le Regal Oriental Hotel si vous avez dû y attendre les résultats pendant une nuit) doit se faire en taxi. Pensez à prendre une photo de sa plaque d’immatriculation et du document d’identité du chauffeur. A l’arrivée au lieu de votre quarantaine, vous devez suivre les instructions de l’application mobile et faire le tour de l’appartement ou de la chambre d’hôtel pour en enregistrer les dimensions. 
 
Au cours de la quarantaine, deux fois par jour, vous devrez enregistrer votre température sur l’application mobile. Vous devez également contrôler régulièrement votre état de santé et signaler tout symptôme.
 
L’application mobile peut vous demander à tout moment un scan du QR code présent sur votre bracelet. Veillez donc à avoir un téléphone portable chargé ainsi qu’avec le WiFi et le bluetooth activés. Attention : si les autorités ne parviennent pas à vous joindre, cela peut être considéré comme une infraction à votre quarantaine. Une hotline a été mise en place (+852 5394 3150) pour toute question et le groupe Facebook “HK Quarantine Support Group” est d’une aide précieuse.
 
La liste des hôtels où il est possible d’effectuer sa quarantaine, avec leurs coûts, est disponible ici
 
 
Quelles sont les règles de base à respecter à Hong Kong ? 

Depuis le début de la 3ème vague de COVID-19 à Hong Kong, les mesures de distanciation sociale ont été fortement renforcées. Ainsi, les rassemblements de plus de 2 personnes sont interdits et il n’est possible de manger dans les restaurants qu’entre 5h et 18h. Passé 18h, seule la vente à emporter est autorisée.
 
Par ailleurs, le port du masque dans les espaces publics extérieurs et intérieurs est obligatoire. A défaut, vous vous exposez à une amende de 5,000 HKD.
 
Certains types d’établissements sont fermés, comme les piscines et les établissements sportifs. C’est aussi notamment le cas des salles de port et des salons de beauté ou de massage.
 
 
Comment voyager en période de COVID-19 ? 

Tout d’abord, votre voyage est-il vraiment nécessaire ou peut-il attendre ? Si vous avez des problèmes de santé qui vous rendent plus vulnérable, il est préférable de reporter votre voyage.
 
Vous devez porter un masque lorsque vous voyagez et vous désinfecter les mains, comme vous le feriez normalement. Des précautions supplémentaires à prendre sont de désinfecter votre siège, votre plateau et tout ce que vous toucherez pendant la durée du vol.
 
De nombreuses études et expériences ont montré que manger accélère la propagation du virus. Évitez donc de grignoter entre les repas fournis et gardez votre masque tout au long du voyage.
 
Une étude effectuée en 2005 sur le SRAS a montré que le virus était rendu inactif plus rapidement sur le coton que sur d’autres surfaces. Il est donc conseillé de porter des vêtements en coton couvrant de préférence vos bras et vos jambes.
 
Dans l’avion, le siège où vous serez le plus en sécurité est un siège côté hublot. Afin d’être à l’abri d’une personne infectée, vous devez vous assurer d’avoir un rayon d’environ 1,80 mètres autour de vous. En choisissant un siège côté hublot, vous coupez ce cercle en deux, ce qui facilite beaucoup le maintien d’une distance de sécurité par rapport aux autres passagers.
 
Une fois que vous aurez atteint votre destination finale, assurez-vous de laver tous les vêtements que vous portiez et de désinfecter tous vos sacs et valises !

 
Cet article a été écrit indépendamment par AD MediLink et n’est pas sponsorisé. Il a une visée purement informative et ne doit pas être substitué à ou servir d’avis médical, ni d’avis personnalisé.



 

À propos d'AD MediLink 

Spécialiste de l’assurance santé à Hong Kong, AD MediLink accompagne individus et entreprises dans leur recherche de couvertures médicales locales et internationales.
 
Le plus : une expertise inégalée du système de santé local, pour apporter une information complète et indépendante sur toutes les options en matière de soins et d’assurance à Hong Kong.
 
Les services de courtage d’AD MediLink sont opérés par Cyber Insurance Brokers Ltd, membre de Hong Kong Professional Insurance Association (PIBA-0195).

 
Besoin de conseils d'experts? Des questions assurance santé?
Contactez les conseillers francophones d'AD MedilLink par mail hello@admedilink.hk ou téléphone +852 2606 2668 





 



Nouveau commentaire :
Twitter