Entrepreneurs à Hong Kong – Vivien, fondatrice de Vive Cake Boutique

10 Mai 2021


Interview retransmise de l’Anglais au Français par Aude Camus
 
Le dernier gâteau d’anniversaire qui vous a marqué, vous vous en souvenez ? Moi très bien, c’était celui de mes 30 ans en 2020, une création aussi gourmande que poétique dans des jolies couleurs pastel. Une création de Vive Cake Boutique. C’était d’ailleurs la première fois de ma vie que je commandais un cake design. Ceux-ci sont hyper à la mode mais j’ai toujours eu en tête cette idée que si ces gâteaux sont si beaux c’est au détriment du goût qui lui n’est pas forcément au rendez-vous. Et puis j’ai soufflé mes bougies, goûté mon gâteau et compris pourquoi les créations Vive Cake Boutique sont si populaires : leur goût est à l’image de leur look, un rêve de douceur. J’avais lu ici et à des interviews de Vivien Lau, la fondatrice de Vive Cake Boutique, son parcours de scientifique reconvertie en pâtissière m’avait intriguée et je m’étais dit qu’il fallait que je l’interview, Et puis les mois ont passé, j’ai été débordé, j’ai oublié. Jusqu’à ce qu’il y a quelques semaines je me mette en tête d’organiser les un an de ma bébé prévus en Juin. D’ailleurs comment fête-t-on les un an d’un bébé ? J’avoue ne pas trop savoir quoi organiser … mais une chose est sûre, il y aura une jolie création Vive Cake Boutique au menu. J’ai donc fait d’une pierre deux coups et enfin organisé cette interview de Vivien en même temps que je commandais mon gâteau Le hasard des choses a fait qu’elle même était devenue maman, de deux adorables jumeaux, entre temps. Bref, c’est une jolie discussion tout en poésie et en gourmandise que je vous propose de découvrir ci-dessous.
 
 
 
Merci beaucoup Vivien de prendre le temps de répondre à mes questions. J’imagine que tes journées sont bien remplies avec des jumeaux de trois mois ! Peux-tu commencer par me dire comment, alors que tu étais diplômée en sciences biomédicales, tu en es arrivée à lancer ta pâtisserie ?

Entrepreneurs à Hong Kong – Vivien, fondatrice de Vive Cake Boutique
Honnêtement, je m’ennuyais ferme dans mon précèdent travail qui était en relation avec mes études. Je n’avais aucune passion pour ce que je faisais, cela ne m’excitait pas du tout. La pâtisserie était un passe-temps et j’ai commencé à m’attaquer aux cakes design pour l’anniversaire d’une amie proche. Petit à petit j’ai réalisé que la passion qui me manquait dans ma carrière je la trouvais dans ce passe-temps et je me suis dit « pourquoi ne pas en faire mon métier ? »
 
 
Tu as ouvert Vive Cake Boutique en 2014, à l’aube de l’explosion des réseaux sociaux comme Instagram, Pinterest, Snapchat qui valorisent le joli contenu. Avais-tu cela en tête en te lançant ?
Oui complétement. Vive Cake Boutique a été imaginé comme un business de l’ère Instagram et cela a d’ailleurs bien fonctionné puisque c’est via Instagram que beaucoup de clients sont venus à nous à nos débuts.
 
 
En parlant d’Instagram justement, est-ce que la montée en puissances des pâtissiers d’Instagram, ces chefs amateurs ou professionnels qui n’ont pas de boutique et utilisent le réseau comme vitrine et plateforme de vente, a eu un impact, positif ou négatif, sur ton activité ?
Nous avons toujours été très actifs sur les réseaux sociaux et depuis nos débuts nous nous appuyons sur ceux-ci pour attirer de nouveaux clients donc forcément plus de pâtissiers sur les réseaux veut dire plus de concurrence pour nous. Mais je pense qu’avoir une boutique nous permet de nous démarquer car cela nous permet d’offrir une vraie expérience à nos clients. 

Entrepreneurs à Hong Kong – Vivien, fondatrice de Vive Cake Boutique
Pour moi comprendre les besoins et désirs du client et le rendre heureux sont les objectifs principaux et je pense qu’en ne vendant qu’en ligne on limite nos chances de vraiment interagir avec ceux qui achètent nos créations. J’ai l’impression d’avoir trouvé un bon mix avec une boutique, une présence importante sur les réseaux sociaux et une belle image de marque.
 
 
Où trouves-tu l’inspiration pour tes créations ?

Entrepreneurs à Hong Kong – Vivien, fondatrice de Vive Cake Boutique
La nature, la mode, l’art, les créations de chefs pâtissiers du monde entier sont autant de sources d’inspiration. Et mon imagination est très fertile aussi je crois ;p J’ai réussi à trouver mon style et j’ai de la chance car c’est un style qui plait (ndlr : Vivien a notamment une jolie clientèle de célébrités qui ne résistent pas à ses créations modernes et poétiques) ce qui m’encourage a toujours pousser mes idées et mes rêves un peu plus loin.
 
 
Tes créations séduisent d’ailleurs aussi les plus grandes marques et tu as eu la chance de faire de jolies collaborations ces dernières années. Y-en-a-t-il une qui est particulièrement chère à tes yeux ?

Entrepreneurs à Hong Kong – Vivien, fondatrice de Vive Cake Boutique
Oui la collaboration avec Cath Kidson en 2018. C’était la toute première fois que nous faisions un afternoon tea en partenariat avec une marque et Cath Kidson nous a fait confiance pour cette collaboration qui célébrait les 25 ans de la marque. Ayant moi-même étudié au Royaume-Uni, j’ai adoré me replonger dans l’excentricité à l’anglaise et pouvoir m’inspirer des motifs so British de la marque. Et puis, cerise sur le gâteau, cette collaboration a rencontré un joli succès.
 
 
Quel a été, pour toi, le plus gros défi dans ton aventure entrepreneuriale ?
Trouver l’équilibre entre la cake designer, qui se laisse emporter par sa créativité et ses émotions, et l’entrepreneur, qui prend des décisions rationnelles et dois assurer l’administratif, est un défi de tous les jours.
 
 
Et la plus belle récompense ?
C’est de diriger une entreprise dont l’objectif final est de livrer du bonheur sucré à ses clients et de leur remplir l’estomac.
 
 
Tiens justement, en parlant de se remplir l’estomac, quels sont tes endroits préférés à Hong Kong pour :
Un plaisir sucré (quand ce n’est pas chez Vive Cake Boutique évidemment) : j’adore les desserts locaux et notamment ceux de chez Total Dessert à Sai Ying Pun.
Un diner en amoureux : le restaurant de yakitori Toritama
Un déjeuner d’affaires : La Petite Maison qui en plus est la porte à côté de Vive Cake Boutique
Un brunch : Sushi Hana
Un verre (ou deux) avec des amis : le bar à cocktails Twenty Fith Hour sur Stanley Street
 

 



 


Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter