ÉCRITURE

18 Mai 2018



par Aude
 
La rumeur court que H Queen’s, le nouveau building de Central, est aussi LA destination gastronomique et culturelle de ce Printemps. Bien évidemment, je me devais de vérifier tout ça. Conscience professionnelle oblige. Et comme on ne se refait pas, je me suis dit que j’allais d’abord checker la partie gastronomie et que je me concentrerai plus tard sur l’aspect culturel (bah quoi ?). Me feriez-vous le plaisir de vous joindre à moi pour un diner chez ÉCRITURE  ?
 
ÉCRITURE … pourquoi ce nom ? Le restaurant a été imaginé comme un mariage harmonieux entre  l’artisanat Occidental et la philosophie Orientale, l’idée étant de vous faire voyager. Bon et concrètement cela veut dire quoi ?
Une déco basée sur les contrastes, pour montrer que l’harmonie peut naitre de la rencontre entre deux opposés, et un menu qui mêle cuisines Française et Japonaise.
 


Comme pour tous les restaurants du groupe Le Comptoir (Bibo, The Ocean, TRI, Djapa notamment) l’atmosphère et la déco du lieu sont incroyables. A peine sorti de l’ascenseur, c’est une bibliothèque monumentale qui vous accueille avec ses étagères remplies d’éditions limitées et de livres sur l’Art et la Cuisine. Suivez-moi dans la salle à manger … difficile de ne pas être hypnotisé par la vue incroyable sur les buildings de Central, on en oublierait presque de regarder l’incroyable cuisine ouverte (passion cuisines ouvertes) et la déco subtile de la salle.
 
Ah oui ÉCRITURE c’est aussi le nom d’une série réalisée par l’artiste Coréen Park Seo-Bo dont une des œuvres (canon !) orne la salle privée.

 

Photo credit @hongkongmadame
Photo credit @hongkongmadame

Une très jolie rencontre entre L’Orient et l’Occident pour l’instant. Et niveau saveurs alors mariage réussit ? Mariage magnifique ! Subtil et surprenant, j’ai adoré chaque chapitre du menu dégustation qui se raconte comme une histoire. Je ne vous en dis pas trop pour ne pas gâcher la surprise et puis de toute façon le menu évolue sans cesse mais je ne peux que recommander de vous laisser guider et surprendre. Allez un petit avant-goût tout de même, de mon cote j’ai eu la chance de déguster notamment une St Jacques d’Hokkaido à la truffe dans une coque façon beignet et un Kinki (poisson Japonais) servi en 3 façons dont des ravioles Gorgonzola/Joue de Kinki à tomber par terre.  
 

Photo credit @hongkongmadame
Photo credit @hongkongmadame
Ah et je gâche un peu la surprise mais mon cœur de semi-Bretonne n’a pu s’empêcher de craquer complètement pour le Kouign Aman servi après le dessert. Oui oui un Kouign Aman après le dessert, et pas n’importe quel Kouign Aman car celui-là est fourré à la crème fraiche maison comme le faisait la maman du Chef Maxime Gilbert. Une bombe ! Les mignardises avec le café c’est so 2017 … en 2018 je vote pour le Kouign Aman ! Si jamais pour vous repas gastronomique rime avec portions miniatures, préparez-vous à être surpris !
 
Cerise sur le gâteau, le service est absolument parfait et sait vous entrainer dans ce beau voyage gastronomique.
 
Apres un tel festin, je me devais de m’asseoir quelques minutes avec le Chef Maxime Gilbert pour lui poser quelques questions gourmandes.
 

Bonjour Maxime, ravie de te rencontrer. Tu peux nous en dire un peu plus sur ton parcours ? Tes débuts et comment tu es arrivé ici à Hong Kong et est devenue Executive Chef de ECRITURE? 
Je suis Français mais c’est aux Etats-Unis que j’ai vraiment commencé ma carrière. Apres cela, j’ai rejoint Le Meurice à Paris et j’y ai passé 5 ans. C’est aussi là que j’ai rencontré mon mentor, Yannick Alléno.
 
Apres un passage à La Reserve de Beaulieu, un 2 étoiles sur la Cote d’Azure,  je suis parti travailler à Marrakech pour le Chef Yannick Alléno. Et puis en 2011 j’ai eu la chance de pouvoir ouvrir STAY by Yannick Alleno au Shangri-La de Pékin. J’ai ensuite travaille comme Chef de Cuisine chew Amber de 2013 à 2016 avant de me concentrer sur l’ouverture d’ÉCRITURE.
 
Je ne veux pas en dire trop pour ne pas gâcher la surprise mais le menu d’ÉCRITURE se raconte comme une histoire – comment as-tu imaginé ce menu ?  
Tout simplement en imaginant ce que j’aimerais manger et avoir comme expérience dans un restaurant
 
Plutôt bec sucré ou bec salé ?
Salé définitivement, ce je que je préfère manger plus que tout c’est du bon pain.
 
Ton plat préféré ?
Du pain du beurre sale et du jambon, ou le bourguignon de ma mère
 
Un plat que tu détestes ?
Il n’y a pas forcement une chose que je n’aime pas mais par contre je déteste les choses mal faites ou sans bonne attention, les choses les plus simple faites avec de l’amour sont toujours bonnes
Une personne pour qui tu rêverais de cuisiner ?
Il y en a tellement que c’est dur de répondre mais peut être Alain Passard
 
 

ÉCRITURE
26/F H Queens, 80 Queens Road – Central


 



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 5 Octobre 2018 - 08:00 KYTALY – la meilleure pizza du monde ?


Nouveau commentaire :
Twitter