Confiance, expertise et technologie – les 3 piliers WatchBox pour révolutionner l’univers de la montre de luxe d’occasion

13 Juin 2018


par Aude
 
Je ne porte pas de montre et cela pour plusieurs raisons. D’abord, je suis gauchère et honnêtement nous vivons dans un monde de droitiers. Par exemple si je porte ma montre à gauche, comme la plupart des gens, cela me gêne pour écrire. Et si je la porte à droite, je ne peux pas la régler si besoin. En plus j’ai été légèrement traumatisée petite, en attendant mes parents devant la boulangerie, quand une dame (que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam) m’a fait un sermon parce que je ne portais pas ma montre du bon côté (sérieusement …. Je ne blague pas du tout, les gens sont fous). Et puis pour moi les montres sont des bijoux. Or je porte très peu de bijoux et tous ceux que j’ai ont une valeur sentimentale et sont de jolies pièces. Donc si je dois porter une montre, ça sera une montre de luxe et pour l’instant je n’ai pas encore les moyens d’investir dans une belle montre. En revanche ça ne me dérangerai pas de regarder du côté des occasions. A condition que je puisse faire confiance à l’acheteur et avoir la garantie d’acheter une pièce authentique (la copie Made in China ça va, non merci). Et vous, vous y croyez au marché de la montre de luxe d’occasion ?
 

Il y a quelques semaines, j’ai été invitée à découvrir WatchBox  au sein de leur magnifique et tout nouveau showroom sur Duddell Street. WatchBox  ? Une compagnie américaine et la plateforme e-commerce n°1 mondiale pour l’achat, la vente et l’échange de montres de luxe d’occasion. Totale découverte pour moi. Pourquoi une compagnie américaine d’e-commerce ouvrirait-elle un showroom à Hong Kong ? Oh tout simplement parce que nous habitons dans la ville au monde qui importe le plus de montres de joailliers Suisse. Pas idiot d’avoir un pied ici quand on se spécialise dans la montre de luxe du coup. Bon alors je ne sais pas vous mais moi quand j’entends plateforme e-commerce je pense Amazon. Autant dire que vu les produits qui se vendent sur WatchBox  on est assez loin du style mastodonte. 3 choses importantes :
 

La Confiance : toutes les pièces sont scrupuleusement inspectées par une équipe d’experts, authentifiées et livrées à l’acheteur avec une garantie 
 

L’Expertise : les fondateurs de WatchBox ne sont clairement pas de jeunes loups sortis de nulle part. On a d’abord deux experts de l’univers des montres Danny Govberg – de Govberg Jewellers – et Tay Liam Lee – auparavant propriétaire de Sincere Watch – puis un investissuer et serial entrepreneur Justin Reiss. Un beau tiercé ! 
 

La Technologie : WatchBox  est un peu (beaucoup) plus qu’une simple plateforme e-commerce. Le site et l’app reposent notamment sur un gros travail de data pour proposer aux utilisateurs des infos personnalisées en fonction de leurs goûts et des derniers modèles regardés mais aussi un outil marché en temps réel qui permet aux collectionneurs par exemple d’évaluer le prix de leurs pièces.

 

Bon allez, de retour dans le showroom (où vous pouvez vous rendre pour une recherche spécifique mais aussi juste pour découvrir et papoter si vous aimez l’univers des montres) je prends 5 min pour m’asseoir avec Julien Reis et essayer d’en savoir un peu plus. 

 

Bonjour Julien
Ravie de pouvoir avoir 5 min avec toi. Je sais que tu n’es que de passage à Hong Kong. Tu m’en dirais un peu plus sur WatchBox, notamment les débuts ? 
Il faut remonter il y a environ 25 ans, première rencontre entre mes deux partenaire Danny et Tay Liam. Ils se sont ensuite perdus de vue, chacun menant sa vie de son côté. Danny, en tant que CEO de Givberg Watches, a été un précurseur en matière de pièces d’occasion. Liam Wee de son côté a lancé Sincere Watch à Singapour et Hong Kong avant de revendre en 2012 avec l’envie de se consacrer aux montres d’occasions et de jouer un rôle majeur dans ce nouveau développement de l’univers des montres. C’est un peu comme ça que lui et Danny se sont retrouvés. 
 
Pour ma part, je viens du monde de la finance. Tous les 3 on forme une jolie équipe de connaisseurs de l’industrie, entrepreneurs, experts en investissement et on a unis nos forces pour imaginer et lancer ce qu’on pendait être le futur de l’industrie des montres de luxe : WatchBox.
 
La compagnie est basée aux US. Pourquoi choisir Hong Kong comme porte d’entrée en Asie ? 
Les 3 plus grands marchés de montres au monde sont : les US, Hong Kong et la Chine. Logique donc d’avoir un pied ici. Surtout que notre objectif est de réunir ces marchés en ligne pour offrir un maximum de pièces aux acheteurs potentiels tout autour du monde. Hong Kong étant un des plus grands marchés, c’est aussi là qu’il y a potentiellement le plus de pièces à revendre. 
En plus, Hong Kong est connue pour être un des marchés les plus sophistiqués pour l’achat de montres (en attestent les ventes aux enchères) et nous voulons que les consommateurs locaux aient accès à notre service et puisse nous utiliser pour enrichir et/ou transformer leur collection. 
 
Comment vous adaptez-vous aux nouvelles envies et aux nouveaux besoins des consommateurs ? 
Aujourd’hui, les réseaux sociaux et la technologie rendent le consommateur tout puissant : il choisit comment ils vont contacter une marque et à quel moment il veut le faire. Notre plateforme et notre app sont faites pour répondre à cette nouvelle façon d’interagir. Un consommateur en Asie peut nous contacter ou nous utiliser à n’importe quelle heure pour avoir des informations sur un produit aux US par exemple. 
Et puis notre gros travail sur les données nous permet de personnaliser notre expérience. En plus nous nous adressons à des types de consommateurs assez différents :

Le collectionneur à la recherche de modèles exclusifs / d’éditions limitées
Le millénial qui veut s’offrir du luxe mais aime l’idée de bénéficier du tarif plus attractif des pièces d’occasion
Le novice qui s’offre sa première belle pièce 
 
Bon bah voilà, maintenant je sais à qui m’adresser pour l’acheter ma future montre. Manque plus qu’une occasion spéciale (et de gagner au loto accessoirement…. )


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 1 Octobre 2018 - 08:00 La liste des 5 envies – Octobre

Jeudi 20 Septembre 2018 - 08:00 Sideways – se la jouer Pilote de Formule 1


Nouveau commentaire :
Twitter