Amelia, un diner sur le harbourfront

17 Février 2020


par Aude Camus
 
Bon, en ce moment entre la météo et l’ambiance, on ne peut pas dire que le moral général soit au beau fixe. Mais mon appétit lui ne semble pas pâtir de la situation. Après tout, la bonne bouffe est toujours un bon refuge en cas de coup dur ou de moral en berne, non ? Allez hop, haut les cœurs, mettez vos masques, ce soir je vous emmène diner dehors.
 
Et on s’y rend en Star Ferry. Cela nous donnera l’occasion d’observer la baie de Hong Kong de nuit et de se rappeler pourquoi on aime tant cette ville. Et puis, le ferry nous dépose pile poil là où nous sommes attendus, devant le Ocean Center de Harbour City pour un diner chez Amelia, le tout nouveau restaurant du chef Argentin Paulo Airaudo dont l’autre Amelia, situe à San Sebastian en Espagne, a reçu une étoile Michelin.
 
Les lieux sont grands et peuvent accueillir jusqu’à 130 couverts, un peu impersonnels à mon gout. 

Amelia, un diner sur le harbourfront
En revanche, je parie que les quelques tables extérieures seront prise d’assaut quand la météo le permettra.
 
Mais moi, c’est le menu qui m’intéresse. On y jette un œil ?
 
Ici l’ambiance est au tapas donc on commande et on partage. C’est ce que je préfère, cela permet de tester plein de choses.
 
On attaque avec une mise en bouche plus que gourmande : le Home Made Bread servi avec … roulement de tambours .., le Bone Marrow (HK 148).

Amelia, un diner sur le harbourfront
Si cet Os à Moelle ne vous apporte pas de réconfort alors je rends mon tablier ! Juteux à souhait, gras mais pas trop. Le seul point noir est ce pain maison qui n’a franchement rien d’extraordinaire. Et pour moi qui suis une accro du pain et de la baguette tradition c’est un problème.
 
On enchaine sur une assiette de Razor Clams in Chorizo Vinaigrette (HKD 188) et là c’est un sans-faute.

Amelia, un diner sur le harbourfront
Les couteaux sont bien cuits et la vinaigrette au chorizo est complètement addictive. On sauce jusqu’à la dernière goutte. Puis vient le Beef & Oyster Tartare (HKD 188) …

Amelia, un diner sur le harbourfront
J’en avais entendu beaucoup de bien et il est à la hauteur. Moi qui suis aussi chiante avec le pain qu’avec le tartare, j’accorde un très bon point à celui-ci.
 
Après une telle entrée en matière, j’ai hâte que la suite arrive. Suite que j’attends en sirotant mon mocktail : El Verde (HKD 70), un mélange de Seedlip (un spiritueux distillé mais sans alcool … une très bonne alternative au gin), basilic, jus de citron vert et sirop de pomme. Je suis agréablement surprise par ce mocktail pas trop sucré, moi qui n’aime d’habitude pas tellement cela (pourquoi en-a-t-elle commandé un me direz-vous ? Étant enceinte, j’ai dû renoncer au petit verre de vin que je me serais normalement commandé) j’aurais même pu en reprendre un.
 
Oh mais tiens, voilà nos deux plats. Une option mer – les fresh homemade pasta with Fresh lobster (HKD 328) – et une option terre – le New Zealand free range chicken with Jerusalem artichoke and apple (HKD 238). 

Amelia, un diner sur le harbourfront
Et au final deux très bons choix : les pâtes sont hyper fraiches, pas noyées dans la crème mais bien parfumées avec ce gout de homard frais alors que le poulet est incroyablement tendre et que la petite purée d’artichaut et pomme qui l’accompagne est à se lécher les doigts. C’est encore une fois des assiettes bien propres qui repartent en cuisine !
 
Est-ce que nous avons encore de la place pour le dessert ? Oui, évidemment que oui. Allez hop, par ici le Genovese Cake with Yogurt and Strawberry (HKD 88). 

Amelia, un diner sur le harbourfront
Un très bon choix!  Ce dessert est léger, pas trop sucré et rafraichissant.
 
Alors, ça valait le coup de se motiver non ?
 
Amelia
Shop OTG63, G/F, Ocean Terminal, Harbour City – TST
 

 
Cet article s’appuie sur un diner offert par Amelia mais n’a pas donné lieu à une rétribution financière. L’avis exprimé est donc 100% celui de son auteur.






 


 



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Février 2020 - 07:00 Petits plaisirs sucrés livrés chez vous


Nouveau commentaire :
Twitter