48 H à Knai Bang Chatt

27 Septembre 2019


48 H à Knai Bang Chatt
par Gayatri Bhaumik
Traduit de l’Anglais au Français par Aude Camus 
 
Quand on pense au Cambodge, on a souvent en tête les temples de Siem Reap, les plages de Sihanoukville ou la ville de Phnom Penh mais nous sommes peu nombreux à avoir déjà entendu parler de Kep.  Située au sud du pays, sur la côte, Kep fut, pendant la période coloniale, un lieu de villégiature et de vacances prisé des élites locales. La ville est aujourd’hui moins populaire mais les voyageurs aguerris qui s’y rendent se verront récompensés par un séjour des plus relaxants à Knai Bang Chatt, un hôtel de la collection Mr and Mrs Smith. 
 
C’est en plein milieu d’une étouffante après-midi d’Avril que j’ai découvert cette charmante propriété, épuisée par un long voyage en bus commencé à 8h du matin et interrompu, pendant 30 minutes, par une panne en plein milieu de la campagne. Il m’a suffi de pousser les portes des lieux et de pénétrer dans cette oasis luxuriante pour immédiatement me sentir apaisée. 
 
Après un rapide check-in, on me propose une vite de la propriété afin que je prenne mes marques. Il y a ici trois villas, toutes construites entre 1962 et 1965 par un disciple du célèbre architecte Cambodgien Vann Molvann, qui était lui-même un disciple de Le Corbusier. 
 
Chaque villa a un look qui lui est propre mais aussi une histoire particulière. La villa bleue fut un temps celle du gouverneur de la ville, la villa grise a appartenu à un proche du roi du Cambodge et la villa rouge fut celle de l’ancien Chef des Douanes du pays. Chacune des villas a été restaurée avec soin par Françoise Lavielle pour leur donner un confort moderne. Toute la propriété n’est qu’une ode au luxe non-ostentatoire. Un lieu d’évasion où simplicité et conscience écologique se mêlent et invitent à la contemplation. 
 
Il n’y a que 18 chambres à Knai Bang Chatt et chacune est un havre de paix.  

48 H à Knai Bang Chatt
Alors oui, il n’y a pas de Tv et le wifi est capricieux mais n’est-ce finalement pas l’occasion d’une petite detox digitale ? Un confortable lit double, entouré d’une moustiquaire, trône au centre de la pièce aux tonalités naturelles et au joli mobilier vintage en bois. Dans la grande salle de bain en granit on trouve un grand placard, un joli dressing ouvert et une grande douche. 
 
La conscience écologique se traduit notamment dans l’utilisation de bouteilles en verre qui sont régulièrement re-remplie d’eau filtrée, le recyclage des bouteilles de Perrier qui sont transformées en de jolis verres et l’absence du traditionnel bouton « do not disturb » (qui consomme de l’électricité) remplacé ici par une pierre que l’on place devant sa porte pour indiquer que l’on ne souhaite pas être dérangé. 
 
Chaque recoin de la propriété traduit la volonté de s’installer dans une démarche durable mais aussi d’aider la population locale. Toutes les peintures utilisées sur les lieux sont faites à partir de colorants naturels, il y a un potager bio où sont cultivés 70% des produits utilisés dans les restaurants de l’hôtel et ils viennent même tout juste de lancer leur programme de recyclage et compost. 
 
Ici c’est vous qui décidez du programme. 
 

48 H à Knai Bang Chatt
Il est évidemment facile de se laisser tenter par les transats le long de la piscine. 
 

48 H à Knai Bang Chatt
On se verrait bien aussi passer tout l’après-midi à contempler l’océan depuis les cabanes sur pilotis et se faire surprendre par le coucher de soleil.   
 
Mais si vous vous sentez d’humeur aventureuse, le Discovery Centre des lieux peut aussi vous organiser différentes activités et excursions allant de la pêche à la navigation ou encore l’exploration du parc national voisin. Je vous recommande cependant de vous y prendre à l’avance, je n’ai malheureusement pas pu booker mon excursion la veille pour le lendemain. 
 
Rabbit Island, qui fait la renommée de Kep, est à 20 min de la terre ferme et est quasiment déserte. Y mettre le pied c’est en quelque sorte quitter un peu le 21ème siècle. Tôt le lendemain matin, je saute donc dans un bateau avec une adorable famille de Français, direction Rabbit Island. Je profite du déjeuner, dans un des bouis-bouis proposant la pêche du jour au grill, pour pratiquer mon Français un peu rouillé. Je passe l’après-midi dans un hamac sur la plage, je m’offre un massage dans un petit salon avec vue sur l’océan et je me rafraichie en piquant régulièrement une tête dans l’eau. Mon téléphone ne capte pas. Je suis au paradis. 
 
Retour à Knai Bang Chat où j’ai pile le temps de profiter d’une pause bien-être au spa avant le dîner.  Spa qui propose peu ou prou la carte de soins la plus complète de la ville : du massage traditionnel Khmer au soin du visage. Des sessions de méditation et de yoga, privées ou communes, sont également proposées.  
 
Mon massage, oui c’est bien mon deuxième aujourd’hui, à base de compresses d’herbes est inspiré des traditions locales et me donne un peu de peps pour le reste de la soirée.
 
Deux restaurants sont ouverts aux clients de la propriété. 
 

48 H à Knai Bang Chatt
The Strand propose un menu qui mêle saveurs Asiatiques et Européennes et est également connu pour être l’un des meilleurs restaurants de la ville. À quelques pas de là, The Sailing Club propose une cuisine plus internationale et un bar The Lounge. 
 

48 H à Knai Bang Chatt
Je profite d’un diner au coucher de soleil et savoure la cuisine de The Strand, notamment mon plat au crabe et gambas très très gourmand. Je me dirige ensuite vers The Lounge pour un dernier verre. Une agréable façon de conclure une journée à ne faire absolument rien ! 
 
Alors que j’embarque à bord du bus retour pour Phnom Penh le lendemain matin, je me sens bien plus relaxée que je ne l’ai été depuis des mois. Et c’est là que repose toute la magie de Knai Bang Chatt. Il est facile de se laisser embarquer dans le rythme effréné de nos vies à 100 à l’heure et de s’oublier. Mais ici, dans cette jolie et tranquille propriété de la côte Cambodgienne, vous aurez tout le loisir de vous reposer pour ensuite mieux repartir. 

 

Kwai Bang Chatt
Kong Kraeb - Cambodia 


 
L'auteur de cet article été invitée par Knai Bang Chatt et Mr & Mrs Smith (site de réservation d'hôtels de luxe ou d'exception). 









 

48 H à Knai Bang Chatt
À propos de Gayatri Bhaumik   

Toujours prête pour une nouvelle aventure, Gayatri  a pris son premier avion quand elle avait 10 jours et n’a jamais cessé de voyager depuis. Apres de longues escales à Bangkok, Melbourne et Londres, elle est aujourd’hui basée à Hong Kong entre 2 voyages aux quatre coins du monde. Elle écrit pour des publications voyages et lifestyle telles que The Loop HK, Bure 24/7 Singapore, Elite Traveler, Forbes Travel Guide, RBS ContentLive et Destination Deluxe. 





















 



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 5 Décembre 2019 - 07:00 Four Seasons Koh Samui : luxe, calme et volupté


Nouveau commentaire :
Twitter