Portrait de femme – Karmen, fondatrice de Klu.

10 Octobre 2018


par Aude
 
Souvenez-vous, la semaine dernière je partageais mon coup de cœur pour la marque de bijoux Klu. créée par Karmen que j’avais rencontré grâce a Karen, fondatrice de Barre2Barre. Vous suivez ? Donc, après plusieurs échanges emails, je finissais par prendre un café avec Karmen pour papoter entreprenariat à Hong Kong et entrepreneuriat au féminin.

Portrait de femme – Karmen, fondatrice de Klu.
Hello Karmen. Tu nous en dirais un peu plus sur toi ? Qui es-tu ? Comment en-es-tu arrivée à lancer ta marque de bijoux ?
J’ai bossé dans le monde de la communication corporate pour pas mal d’entreprises différentes, dans des industries très variées allant de l’ingénierie à la finance en passant par les télécommunications. J’ai aussi bosse en agence de relations publiques. Mais j’ai toujours eu l’impression que tout ça ne me suffisait pas. Je suis une créative. Comme j’avais peur de me lancer à 100%, j’ai d’abord pense à la solution du freelancing.
 
Et puis, en 2016, à force de croquer des bijoux, j’ai décidé de me lancer dans la fabrication et de donner vies à mes bijoux, juste pour moi, pour pouvoir les porter. Je voulais quelque chose d’unique. A Hong Kong, les gens adorent les marques, moi au contraire j’aime l’idée de porter quelque chose que les autres n’ont pas. Et puis, je recherchais un bijou qui s’adapterait facilement à ma vie quotidienne. Je fais du CrossFit et Barre, je voulais un bijou sans contraintes, que je n’ai pas besoin de retirer. Une petite touche de glamour dans mon quotidien.
 
Mon fiancé d’alors (aujourd’hui mon mari) m’a encouragée à ne pas garder mes créations que pour moi et à lancer ma marque. J’en avais envie mais se lancer est effrayant ! J’ai fait le grand saut en Novembre dernier.

Portrait de femme – Karmen, fondatrice de Klu.
Quel est pour toi le plus gros challenge en tant qu’entrepreneur à Hong Kong ? 
Se créer un réseau ! Et les débuts aussi. J’y suis allée à tâtons complet. Je ne connaissais rien aux formalités administratives de créations de société et j’ai dû faire pas mal de recherches pour avoir les bonnes infos. Il m’est arrivé de me sentir complètement perdue, sans savoir vers qui me tourner pour répondre à mes questions.

Et qu’est-ce qui est le plus excitant ?
Voir mes dessins devenir réalité. Mon site web être lancé. Voir les choses prendre vie finalement. Et se dire « c’est moi qui l’ai fait ». Je suis fière aujourd’hui de pouvoir dit cela, car j’ai tout fait par moi-même, de A à  Z.
 

Portrait de femme – Karmen, fondatrice de Klu.
Qui rêverais-tu de voir porter tes bijoux ?
Bonne question ! Katrín Davíðsdóttir, une star du Crossfit et aussi Reese Witherspoon que j’admire pour son parcours d’actrice, d’entrepreneur et de maman. Mais en vrai, c’est toujours un honneur de voir quelqu’un aimer et porter mes créations.

Ta journée type, ça ressemble à quoi ?
J’attaque généralement par une séance de CrossFit à Quarry Bay puis si j’ai le temps, j’enchaine avec un cours de Barre à Central, chez Barre2Barre. Cela me permet de bien commencer la journée et d’avoir l’esprit clair pour bosser sur mes créations. La flexibilité est un des avantages quand on est entrepreneur mais cela vient aussi avec un inconvénient, je me sens parfois très seule.
 
Tes bonnes adresses/bons plans pour :
Un déj entre copines : Oolaa Petite
Un bon diner : Intercontinental Steakhouse à TST (et pourtant, je ne mage pas de viande !)
Une soirée : je n’aime pas trop faire la fête, je préfère une bonne soirée chez moi avec mon mari
Une session shopping : Marks and Spencer, surtout le soir quand il y a des réducs sur la bouffe !
Une escapade sur le weekend : j’ai récemment passe le weekend au Kerry Hotel et j’ai adoré. C’est suffisamment éloigné de chez moi (et d’à peu près tout) pour me permettre de déconnecter complètement mais en même temps suffisamment proche si vous avez envie de faire un tour dans lw quartier. Et puis leur salle de sport est parfaitement équipée et leur piscine est au top pour une après-midi bronzette.
 




 



Nouveau commentaire :
Twitter