CÉ LA VI lance un nouveau menu qui nous emmène du Japon à Bali en passant par le Xinjiang

17 Juillet 2019


par Aude Camus 
 
CÉ LA VI a ouvert ses portes il y a maintenant 4 ans, autant dire une éternité pour la scène gastronomique Hongkongaise qui voit apparaître une nouvelle adresse branchée par semaine. Et pourtant, peu importe le nombre de restaurants qui m’invitent et peu importe aussi que je déteste l’ambiance de Lan Kwai Fong, je suis toujours heureuse de me rendre à CÉ LA VI pour un verre ou pour diner. 
 
Ce soir encore plus que d’habitude puisque le restaurant accueille son nouveau Chef Exécutif, Conor Beach (qui a passé plus de 6 ans en France et parle donc couramment notre langue … mais finalement ce qui m’intéresse ce soir c’est surtout que nous parlions le même langage culinaire), et que nous sommes parmi les premiers à tester le nouveau menu. J’ai hâte ! 
 
En temps normal, je vous proposerais de commencer par un cocktail sur le rooftop pour profiter de la jolie vue sur Central et le Peak mais ce soir la pluie a décidé de s’inviter. Tant pis, buvons notre cocktail au bar avant de descendre au restaurant. 
 
Aviez-vous déjà diné ici ? Si oui, vous vous souvenez très certainement que le menu a toujours été très Japonais. J ‘espère que vous n’êtes pas réticents au changement parce que Conor a décidé de laisser tomber les plateaux de sashimis pour nous proposer un menu aux saveurs de toute l’Asie : du Japon à l’Indonésie en passant par la Chine. 20 nouveaux plats qui s’inspirent donc des saveurs de ces pays et sont, pour la plupart, servis dans la plus pure tradition Asiatique. Et oui, ici on partage. Moi j’adore … ça me permet de goûter plus de choses. 
 
Attention, moins de Japon au menu ne veut pas dire plus de Japon du tout. Et c’est donc au Japon que notre voyage culinaire commence. Je dois avouer qu’à la lecture de menu, la Seaweed & Tofu Salad (HKD 108), avec trois différentes algues Japonaises, était le plat qui m’excitait le moins. 

CÉ LA VI lance un nouveau menu qui nous emmène du Japon à Bali en passant par le Xinjiang
Cela s’est finalement révélé être un de mes coups de cœur de la soirée. C’est frais, pétillant, addictif avec un joli jeu de texture. Je reviendrai avec plaisir me faire une assiette de cette salade, au déjeuner par exemple ! 
 

CÉ LA VI lance un nouveau menu qui nous emmène du Japon à Bali en passant par le Xinjiang
On reste au Japon avec la bouchée Smoked Ikura (HKD 58) riche en œufs de saumon dont je raffole. ​Puis on s’attaque à des plats plus consistants et notamment les crevettes tempura du Vadouvan Tempura (HKD 128).

CÉ LA VI lance un nouveau menu qui nous emmène du Japon à Bali en passant par le Xinjiang
Ce qui rend ce plat unique et différent de n’importe quel autre tempura ? La touche de curry qui vient avec. On y trempe allègrement son tempura. C’est addictif ! Une jolie rencontre, complètement inattendue, entre l’Inde et le Japon.
 
Le Rougail Dumpling (HKD 118) m’inspirait beaucoup.

CÉ LA VI lance un nouveau menu qui nous emmène du Japon à Bali en passant par le Xinjiang
À raison. J’ai beaucoup aimé ce vrai bon dumpling bien dodu, fourré au porc et aux légumes, servi dans une sauce tomate épicée. Tout comme je me suis régalée avec le Grilled Hamachi Collar (HKD 178) aux saveurs Balinaises. Enfin, c’est en Chine que j’ai eu mon dernier coup de cœur avec le Typhoon Xinjiang (HKD 378), un agneau Néozélandais servi avec une sauce aux baies de goji typique du Nord-Ouest de la Chine et qu’on mange dans un petit pancake, exactement comme le Peking Duck. 
 
À la fin du repas, ma voisine et moi échangions nos points de vue et nous en sommes arrivées à la même conclusion : nous avons toutes les deux eu la chance de faire plusieurs très bons diners chez CÉ LA VI mais de tous, celui-ci l’emporte haut la main! On a tellement aimé qu’on est resté des heures à papoter avec le chef, le questionnant sur telle épice, lui demandant pourquoi ce plat … Bon et si vraiment vous tenez à le savoir, oui il y a aussi eu 2-3 choses que j’ai moins aimées notamment les deux desserts que j’ai testés : le Sesame & Pandan et A Tropical Escape (mais ça c’était couru d’avance, je déteste les litchis et ce dessert les mets à l’honneur avec d’autres fruits tropicaux … ne vous fiez donc pas forcément à mon avis sur ce plat). De toute façon je l’ai toujours dit, je suis un bec salé ! 
 


CÉ LA VI
25/F, California Tower, 30-36 D’Aguilar Street – Central 
 





 

Cet article s’appuie sur un diner médias organisé par CÉ LA VI et n’a pas donné lieu à une rétribution financière. L’avis exprimé est donc 100% celui de son auteur. 

















 



Nouveau commentaire :
Twitter