Umi

15 Mars 2017


par Aude

A chaque fois que je dîne dans un des restaurant du groupe Le Comptoir  je suis surexcitée. Pourquoi ? Des lieux absolument canons et des assiettes qui envoient, moi j’adore. Du homard Breton de Bibo  aux tapas Nippo-Brésiliennes de Djapa, c’est toujours le pied. Imaginez dans quel état j’étais quand j’ai appris l’ouverture de leur comptoir à sushis de 10 places à Hollywood Road ! Experience exclusive.
 
Prêt(e)s pour des sushis Edomae ? Edomae ? Un style précis de sushis, né dans les années 1820’s comme bouffe de rue (ou fast food) à Edo (ancien nom pour Tokyo).

Umi  est l’antre du Chef Yukio Kimijama, une antre à la déco canon pour changer. On s’assied au comptoir, prêts à savourer le spectacle. Surtout ne pas hésiter à parler avec le Chef, lui poser des questions, ça fait partie de l’expérience.

« Je peux avoir le menu ? ». Oulah non ! Ce soir c’est Omakase, au bon vouloir du Chef littéralement. On oublie tout ce qu’on sait sur les makis et les sushis et on se laisse porter. 16 plats pour redécouvrir les sushis. Oui 16 mais vous pouvez le faire, croyez-moi. Un sushi compte comme un plat.
De un à quatre ce sont les amuse-bouche. Un riz à la truffe pour se mettre en appétit, un Hirame (flétan) mariné dans de la prune surprenant de goût, un ormeau servi avec une sauce de foie d’ormeau qui m’a réconcilié avec ce crustacé et une Saint-Jacques d’Hokkaido absolument divine. Bien évidemment, le tout préparé minute, juste devant vous. Observez les mouvements précis du Chef Kimijima, prenez le temps de regarder. 
Voilà les sushis. Allez, on laisse tomber les baguettes. Ces sushis là se mangent avec les doigts, rappelez-vous c’est de la fast food traditionnelle. On attrape son sushi sur le comptoir, parce que oui Chef Kimijima sert directement sur le comptoir, et on le mange en une seule bouchée, en moins de 5 sec. Pourquoi ? Parce que c’est comme ça !
On va du rouget à la sardine en passant par une surprenante crevette Japonaise presque sucrée et un joli trio de thon : le thon rouge Akami (le préféré du Chef), le Chu-Toro, et le fameux thon gras O-Toro. Chaque morceau de poisson est super frais avec un goût unique. On accompagne le tout d’un thé matcha ou encore mieux d’un saké. Et pour finir on s’attaque au roll d’oursin, à l’omelette sucrée et à l’incroyable soupe miso aux palourdes. Hop, la touche sucrée vient avec le mochi maison. Très certainement le meilleur que j’ai jamais mangé.

Un expérience unique et authentique, en plein cœur de Sheung Wan. Arigato Chef Kimijima !
 
Umi
Shop 3, G/F, 159-163 Hollywood Road, Sheung Wan
$$$



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 28 Avril 2017 - 10:00 Uma Nota

Lundi 24 Avril 2017 - 10:00 JAR JAR BEAM : des bocaux pleins de santé


Nouveau commentaire :
Twitter