Perrier-Jouët: le pop-up aux merveilles

20 Mars 2017


Perrier-Jouët: le pop-up aux merveilles
par Aude
 
Hong Kong est la première ville au monde à accueillir la nouvelle cuvée permanente de Perrier-Jouët, Perrier-Jouët Blanc de Blancs. Excitant non ?
Le « Garden of Wonders » vient d’éclore à Pacific Place. Un jardin qui vous invite à savourer cette nouvelle cuvée tout découvrant « Extra Natural », une installation de l’artiste Miguel Chevalier, ou en profitant d’une session tasting.
 
Un lancement excitant et une parfaite excuse pour s’asseoir avec Hervé Deschamps, Chef de Cave de la Maison Perrier-Jouët, pour une discussion pleine de bulles et de légèreté.
 
Pouvez-vous m’en dire un peu plus sur cette nouvelle cuvée permanente Perrier-Jouët Blanc de Blancs ?
Perrier-Jouët s’est lancé dans le Blanc de Blancs avec Belle Époque Blanc de Blancs millésime 93, lancé en 1999.
Aujourd’hui, nous lançons notre première cuvée non millésimée. Les Blancs de Blancs sont plus qu’une tendance, leur composition 100% Chardonnay en fait des vins au gout très frais, intemporel et finalement universel.
 
Lancer une nouvelle cuvée n’est jamais facile. On n’attend pas de moi que j’apporte ma patte. Je suis le gardien de l’héritage de la Maison Perrier-Jouët et je me dois de respecter un style, une histoire et d’assurer la constance et la qualité années après années. C’est pourquoi je me concentre toujours d’abord sur la légèreté et la subtilité. Je suis fier de cette nouvelle cuvée aux arômes délicats de fleur de lilas et de jeunes fruits.
 
Quels sont les plus gros challenges quand on fait du Champagne ?
La constance est primordiale pour les non-millésimés. Lorsque vous achetez une bouteille de Perrier-Jouët vous attendez cette fraicheur et ce gout délicat emblématique de la Maison.
Pour les millésimes, je n’ai pas de recette. C’est une question de pratique mais aussi d’instinct. Je sens le vin, je l’observe, je le goute et de cette expérience j’anticipe l’évolution du vin sur 6 ans (ndlr tous les millésimes Perrier-Jouët vieillissent en cave pendant au moins 6 ans).
 
J’ai l’impression que la façon de consommer le Champagne a pas mal évolué ces dernières années. Qu’est-ce que vous en pensez ?
Je suis assez partagé. Je ne crois pas du tout à cette mode de faire des cocktails au Champagne. Est-ce que vous mélangeriez un Petrus avec du coca ? N’oublions pas que le Champagne est un vin.
En revanche, les gens sont aussi de mieux en mieux éduqué sur le Champagne et le voit de plus en plus comme un vin qui mettrait en valeur les plats.
Mon grand plaisir c’est d’aller dans les cuisines de mes amis chefs et de découvrir comment ils interprètent une cuvée, quelles sont les émotions qu’ils ressentent en goutant un champagne et comment ils retranscrivent ces émotions dans des plats. J’ai toujours été gourmand mais mon travail m’a amené à voyager et découvrir de nouvelles cuisines, de nouveaux pairings. Je me souviendrai toujours de cet accord Belle Epoque Blanc de Blancs et salade de cœur de palmiers au lait de coco.  En cela, Hong Kong est un marché très mur, les gens y sont très bien éduqué en matière de Champagne. Cela prenait donc tout son sens de lancer Perrier-Jouët Blanc de Blancs ici. C’est aussi un joli clin d’œil historique puisque Hong Kong a été la première ville en Asie pour le Champagne dans les années 1800. Une place d’import mais aussi de re-export vers les autres villes de la région.
 
En parlant d’accords mets/champagne, avec quoi recommanderiez-vous de gouter la nouvelle cuvée  Perrier-Jouët Blanc de Blancs?
Des fruits de mer et du poisson cru. Ou encore du poisson vapeur. Définitivement quelque chose de léger mais avec de la mâche, de la texture pour faire ressortier les arômes subtiles et la fraicheur du Bl anc de Blancs.
 
A quelle température doit-on déguster Perrier-Jouët Blanc de Blancs?
Notre nouveau Blanc de Blancs n’est pas un millésime et je recommande de le servir frais, entre 8 et 12 degrés. Je sais que l’été à Hong Kong est chaud et humide mais je ne mettrais pas le Champagne au congélateur quelques minutes avant de le servir. Le froid empêche les arômes de bien se developper et le Champagne perd en gout et en complexité. 
Les millésimes eux accompagnent parfaitement des plats chauds et il est donc inutile de les servir trop frais. Une température de 12 à 15 degrés permet de parfaitement savourer les bulles. 
 
 
The Garden of Wonder - Perrier-Jouët pop-up store
Pacific Place
Jusqu’au 26 Mars
12pm – 8.30 pm
 


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 6 Août 2017 - 21:31 Escape 24 au Grand Hyatt Hong Kong


Nouveau commentaire :
Twitter