Catch Me

28 Septembre 2017


par Aude
 
Je ne suis clairement pas un modèle quand il s’agit de pratique sportive mais bon j’aime la bouffe (un peu trop) et du coup pas le choix, il faut éliminer tout ça. Ma philosophie : transpirer pour bien manger. Le sport je n’aime pas ça, vraiment je dois me forcer donc si je ne m’amuse pas un minimum je laisse tomber. Une bonne façon de me motiver ? M’offrir une tenue sympa (oui bah on fait avec ce qu’on a hein) et toutes les excuses sont bonnes pour faire un peu de shopping.  J’avoue, porter une tenue un peu sexy et qui claque ça me booste carrément.  Du coup avec les fringues de sports je fonctionne comme pour le reste, un savant mélange de fast fashion (Zar, H&M, Uniqlo), de grandes marques (Nike, Adidas, Lululemon) et de designers. Mon dernier coup de cœur ?  Catch Me

Accro à mon top Muse, je ne le lâche plus. Parfois même en dehors de la salle de sport. Tout le site me fait de l’œil : le legging The Black Pockets, le top Muse en bleu marine, la brassière The Enticer, le top The Darer … tout est canon.
 
J’ai pris quelques minutes pour discuter avec Cassy (Cassandra Choi) la fondatrice de la marque : entreprendre à Hong Kong, girl power …
 
  • Dis-nous en un peu plus sur toi. Qu’est-ce qui t’a motivé à lancer ta marque de sport à Hong Kong ? Comment as-tu fait ?
 
Je bosse dans un fond d’investissement le jour et sur ma propre marque la nuit. Je via à mille à l’heure ! Mais la notion de « worklife balance » est hyper importante pour moi. Il faut s’aménager du temps pour soi, pour déstresser. Pour moi, le sport est primordial et peut/doit jouer ce rôle de soupape de décompression. Je me suis lancée dans la course il y a 2 ans, c’est mon sas de relaxation. C’est aussi un moyen de me dépasser, j’ai déjà couru plusieurs semi-marathons. En même temps, j’ai bien conscience que pour beaucoup d’entre nous chaque minute compte. En créant ma marque je la voulais versatile avec des pièces qui permettent de passer d’un instant du boulot à la salle de sport. 
 
J’ai d’abord étudié le marché, la concurrence. Puis je me suis lance dans des idées de design. Il a ensuite fallut chercher les tissus. Pour moi la qualité est synonyme de confort et je voulais une marque dans laquelle on se sente bien, cette étape de recherche des matières était donc super importante. C’est principalement en Corée que j’ai trouvé mon bonheur. Et puis voilà, c’était parti …
 
  • Comment définirais-tu ta marque ?
 
Catch Me est pour les femmes actives, celles qui ont besoin de pièces fonctionnelles mais ne veulent pas faire l’impasse sur le design et la qualité. Le principal ce n’est pas la performance, c’est le bien-être que vous apportez à votre corps et votre esprit. C’est le message que j’essaye de transmettre. Je veux que les femmes aient envie de faire du sport et de se glisser dans mes vêtements.
 
  • A quoi ressemble ta journée type ?
 
Mon job est très prenant et ma journée démarre tôt, généralement avant 5h30 puisque je dois être devant mon ordi pour 6H15. Ensuite le temps défile. Je travaille en fonds d’investissements depuis 7 ans et pourtant l’excitation est toujours là.  Je quitte le travail entre 17h30 et 18H et j’aime marcher un peu pour prendre le temps de relâcher la pression. Puis j’enchaine sur mes meetings Catch Me ou je me fais une séance de sport. En ce moment je m’entraine pour un triathlon donc direction la piscine au moins 2 fois par semaine en plus de mes séances running.  En semaine je dine léger, soit je rejoins des amis soit j’attrape une salade chez Mana ou Nood. Et puis je bosse sur Catch Me mais j’essaye toujours de me garder 15-20 min pour lire un livre ou un magazine avant de dormir. Histoire de déconnecter un peu. 11h30 extinction des feux.
Le weekend je bosse beaucoup sur Catch Me et je sauve un peu de temps pour ma famille. Si je peux, je glisse aussi une sortie vélo à Sunny Bay dans mon programme. 



Nouveau commentaire :
Twitter